vendredi 11 janvier 2013

Quand tu lis qu’une étoile brille dans le ciel…

crédits photos

Quand je me suis inscrite sur Facebook il y a quelques années de cela, c’était pour retrouver des anciens camarades, tisser des contacts avec des personnes que j’avais connues ou que je connaissais. Mon rapport au réseau a évolué et j’ai aujourd’hui beaucoup d’amis virtuels sur différents réseaux existants. 

Pourtant, je lis avec toujours beaucoup d’attention et de plaisir les statuts de copines de maternelle, de vacances, de sorties que j’ai fréquentées il y a parfois presque 25 ans !
C’est ainsi que peu de temps après la nouvelle année fort occupée à liker tous les messages de vœux de mes amis Facebook, je suis tombée sur un statut qui m’a interpellé avec la photo du frère d’une copine de vacances entre 1990 et 1993 et la phrase suivante « regardez le ciel, une étoile brille ». 

Ce « couple frère/sœur » est associé dans mon cœur et dans ma mémoire à de merveilleux souvenirs de vacances à l’île de Ré. Premiers moments de liberté, début de l’adolescence, des battements de cœur, de fous rires ,du temps de l’innocence…
Puis, premières vacances avec mon amoureux, découverte de mon univers, partages et puis ensuite chacun a suivi sa route sans jamais se revoir.

Grâce à Facebook , j’ai pu retrouver la sœur de ce garçon , suivre sa grossesse, puis les jolies photos de son bébé, voir aussi que son frère avait une petite fille , une épouse, que la vie était douce pour eux et que leur lien était toujours aussi fort… Ils étaient devenus des adultes bien loin de nos 13 ans mais avec une vie simple et bien remplie.
La vie que l’on se souhaite à tous où l’amour est au centre.
Ainsi mes souvenirs demeuraient intacts, ce paradis de notre morceau d’adolescence préservé !

Mais ce 3 janvier, j’ai lu que l’un des deux manquait à l’appel et que sa vie s’était arrêtée brusquement , comme ça un 1er janvier ! Bon sang, il n’avait que 38 ans et il est parti laissant sa famille anéantie…
Et cela m’a touchée.

Touchée parce qu’il était jeune et en bonne santé.

Touchée parce qu’il était un père, un mari, un frère, un fils ou un ami et qu’il va manquer à ceux qui l’aimaient.

Touchée parce que c’était la fin d’un temps, une personne que j’ai connue et que je n’aurai certainement  jamais revue mais dont je partageais néanmoins un peu la vie…

Touchée par le courage de sa sœur et aussi par les messages de réconfort qu’elle a reçus sur facebook. C’est tout de même assez incroyable de constater que l’on peut réussir à véhiculer des sentiments uniquement par le virtuel …

Beau et effrayant à la fois .Son message m’a permis de savoir que ce garçon avait disparu et il m’a aussi permis de lui adresser mes condoléances et d’échanger avec elle quelques mots.

Pour la personne qui est dans la peine, c’est aussi un moyen d’être soutenue. Quand je lis ou poste certains statuts tristes ou virulents ou encore qui interrogent, je suis toujours étonnée des réactions spontanées de réconfort ou de soutien…

Alors ça fait drôle de lire ce genre de message sur la toile mais cela permet peut être aussi de donner une consistance à nos images, à nos avatars, à nos souvenirs et de nous rappeler que nous sommes des humains qui vivons les uns par rapport aux autres.

Une nouvelle étoile brille dans le ciel, je la regarde et je sens que je vis. 

crédits photos

Rest in peace.




3 commentaires:

Milie a dit…

Une pensée pour sa famille...

Les Petites Marionnettes a dit…

complètement d'accord avec ce que tu écris... des bises :-)

Dans la peau d'une fille a dit…

le virtuel nous fait beaucoup de bien !