mercredi 9 janvier 2013

Vous reprendrez bien un peu de jalousie ? (de la gestion des rapports entre frère et sœur)

Je t'aime moi non plus...

Depuis quelques temps, je vis une situation inédite avec mes enfants.

Un nouveau sentiment s’invite dans les relations fraternelles : une petite pointe de jalousie.
Mes enfants ont respectivement 4 et 6 ans et demi. Ils ont toujours été très proches et unis tout en étant différents et avec leurs propres univers. Ils ne sont d’ailleurs pas dans la même école.

Pourtant alors que j’ai passé 10 jours avec eux du fait des vacances et qu’eux même ont passé du temps ensemble, j’ai constaté que leurs rapports étaient plus conflictuels même s’ils vivent aussi de grands fous rires.

Le grand est jaloux de sa sœur qui grandit. Dès qu’on la félicite pour un dessin ou pour une jolie chanson … il me dit «  de toutes façons, moi  je suis débile, ce que j’ai fait est nul.. ». L’autre jour, il a regardé une photo de sa sœur âgée d’un an et de lui âgé de trois ans et il lui a dit « regarde comme tu étais mignonne à cet âge, j’aimerais bien que tu sois encore comme ça ! ». Il se fâche si on ne l’écoute pas ou nous culpabilise. Ce n’est pas toujours simple ni à comprendre ni à gérer.
Quant à la petite, elle s’impose en force. Elle se met à hurler sur son frère s’il ne la laisse pas parler ou peut même se mettre à bouder.

Pourtant parallèlement, ils font de plus en plus de choses ensemble: des ateliers, des activités , ils jouent beaucoup ...

On ne dirait pas que ces deux là peuvent parfois se disputer?!
J’avoue que c’est un âge assez charnière car d’un côté il y a une petite sœur qui était jusqu’alors un bébé et qui devient une petite fille avec ses envies et ses opinions. De l’autre , il y a un petit garçon habitué à diriger et commander qui ne comprend pas toujours qu’on puisse lui résister. Chez moi (comme chez d’autres),l’aîné a bénéficié du statut de jeune premier, de petit roi un peu trop gâté . Cela s’aggrave quand celui-ci est aussi le premier dans la famille au sens large et que grands parents, tatas s’en mêlent. Et la petite a ensuite été considérée comme le bébé, la petite chose si fragile et si mignonne. 

Bref tout le monde était bien installé dans son rôle jusqu’à ce que la jalousie cogne à leur porte !

Ce n’est rien de bien grave, ce sont des petites disputes communes à toutes les fratries et je vois des améliorations. Néanmoins, je surprends des regards ou des mots qui en disent long et qui me font m’interroger !

Comme j’ai longtemps été fille unique et qu’ensuite ayant une demi-sœur et un demi-frère, je n’ai pas connu la cohabitation, j’avoue avoir été touchée par cette situation nouvelle.
J’aimerais que mes enfants ne se disputent jamais ,qu’ils soient toujours d’accord, que le grand applaudisse à tous les faits et gestes de sa sœur et que celle-ci le regarde avec admiration !
Et puis je réfléchis et je me dis que les conflits entre frère et sœur sont sains car ils permettent de savoir gérer les conflits plus tard. Je remarque que je déteste avoir à gérer des conflits moi-même et que je me laisse facilement submerger par l’émotion devant les reproches. Apprendre  enfant avec une personne qui reste bienveillante doit surement  être plus constructif.

Notre rôle de parent est  certainement de réguler ces conflits, d’être juste et à l’écoute envers chacun sans en privilégier systématiquement l’un par rapport à l’autre. Même si la jalousie n’est donc pas considérée (à juste raison) comme un sentiment sain, elle fait partie de la vie et je me dis que je préfère essayer de la comprendre et d’aider mes enfants à la  surmonter .

Encore un défi à relever dans notre rôle de parents donc !

Et vous, comment gérez- vous la jalousie entre  vos enfants ?

3 commentaires:

Emma FoxyMama a dit…

Moi j'étais super jalouse de ma sœur étant petite et la réciproque était vraie. Aujourd'hui nous sommes très liées, je pense que c'est normal et peut être que ça participe à leur bon développement

Madame Moustick a dit…

La jalousie on connaît bien à la maison. Les deux garçons si différents mais si proches ... Je n'ai pas de recettes miracles, mais ce qui me rassure c'est de les voir très complices souvent.

maman pipelette a dit…

je ne suis pas encore là bébé 2 et encore bien au chaud mais je commence déjà a baliser à savoir comment bien faire les choses... pour éviter le trop de jalousie...