jeudi 22 août 2013

Brocante mania

Vieux jouets d'enfants
Je suis une fan d’Histoire, de la grande mais aussi de la petite. J’ai fait des études pour être commissaire-priseur parce que j’aimais les objets et le fait qu’ils aient appartenu à quelqu’un.
Mais je me suis rendue compte que je n’étais pas tant sensible aux qualités artistiques d’un objet qu’au rapport que cet objet pouvait entretenir avec son propriétaire. Je n’ai pas vraiment "l’œil " pour détecter une pièce de collection mais j’ai une culture des objets et une sensibilité. 

Pourtant je n’ai jamais été habituée à chiner ou à utiliser des objets de récup et c’est pourquoi je n’ai pas contrairement à beaucoup de mes copines blogueuses développé le goût pour les brocantes et les vide-greniers…

Du moins, jusqu’à ce que je commence… Car il se trouve que les brocantes c’est un peu comme un pot de Nutella : on se dit qu’on va juste y mettre le nez et puis finalement on ne peut plus s’en sortir !

Cet été nous avons écumé les brocantes auvergnates et nous en avons même organisé une .
D’abord réticent, même mon mari a été contaminé par le virus !


Notre brocante
Résultat nous avons pris beaucoup de plaisir à arpenter les allées pour  dénicher des choses au gré de nos envies.  …



De plus, les brocantes sont vraiment addictives en ce sens que tu ne sais jamais ce que tu vas y trouver. J’ai certains objets que je chine régulièrement comme les livres de Martine, les maisons en bois ou les miroirs en osier et récemment les schtroumpfs. Mais j’adore aussi repartir avec des objets inattendus ou pour lesquels j’ai eu un coup de cœur.
Nous avons ainsi trouvé l’avion de Barbie, un très joli coquetier ou un pot à lait sans l’avoir prévu. Et une autre fois, un superbe bureau d’écolier pour trois fois rien !

Mon expérience de chineuse inexpérimentée m’a permise de dégager quelques grands principes qui permettent à tous d’apprendre à aimer la brocante.

  1. Par les brocantes de province  tu commenceras. Les gens y sont plus sympathiques et les affaires sont meilleures.
  2. Le matin tranquillement tu iras car c’est à la fraîche que les meilleures affaires tu feras. Néanmoins, parfois les fins de brocante peuvent être intéressantes.
  3. De monnaie tu te fourniras car les prix sont souvent bas et les marchands n’ont pas toujours de quoi te rendre.
  4. Les particuliers tu choisiras car les prix sont vraiment attractifs notamment pour les jouets
  5. Tes yeux tu ouvriras et ta bouche tu fermeras afin de ne pas trop t’extasier sur le prix parfois mini mini des objets. La valeur est celle que la personne y attache et elle est toute relative .
  6. De patience et d’humilité tu te muniras car tu ne trouveras pas toujours les trésors inespérés ou alos tu les trouveras là où tu ne t’y attends pas.

Grâce aux brocantes, j’assouvis mon besoin d’histoires et de contact. Les objets ont presque plus de valeur dès lors que je sais qu’ils ont appartenu à quelqu’un  notamment pour les jouets.

Alors faites attention, le virus de la brocante est très très virulent et résiste même à la crise !

Pour celles qui sont déjà contaminées, n’hésitez pas à suivre des chineuses compulsives comme la Reine de l’Iode, Malice et Blabla ou encore Petites marionnettes.

2 commentaires:

Les Petites Marionnettes a dit…

LE petit plaisir du dimanche matin incontournable en effet! Et trop contente que vous partagiez ce bon moment en famille <3 Des bises!

Astrid a dit…

AHlala ton texte est super bien écrit! C'est un virus virulent... et comme un pot de nutella!
Quelle bonheur ces moments en famille et cette excitation de dénicher et de faire revivre des objets oubliés...
Merci pour le clin d'oeil.
<3