lundi 11 août 2014

Vacances niçoises, entre mer et montagnes : la mer


Les Alpes Maritimes sont surprenantes en ce sens qu’il s’agit d’un pays de montagnes qui est chatouillé par la mer Méditerranée.

Côté mer, j’y ai vu des plages assez variées : tantôt sable fin, tantôt galets. La couleur de la mer y est claire et il n’est pas rare d’y apercevoir poissons et autres richesses de la flore ; parfois c’est un lagon turquoise. La plupart du temps calme, elle peut soudainement s’agiter. De la même manière, elle peut s’avérer très profonde à deux mètres du bord.

La côte Niçoise est l’une des plus plébiscitée par l’homme, pas un centimètre de côte oubliée par celui-ci, la French Riviera en fait rêver beaucoup, fuir certains…

J’adore pourtant y poser ma serviette et m’y baigner (d’autant qu’elle est souvent à température très agréable).  Nous avons exploré certaines des plages de cette si jolie côte changeant ainsi d’ambiance selon les destinations.

Le chic d’une plage à Saint-Jean cap Ferrat 

La première plage sur laquelle nous avons posé notre serviette. Un endroit calme et beau, une vision pittoresque de la Méditerranée. La sensation du Sud, la couleur pure à l’ombre des Cyprès et des villas de luxe.


La plage de Villefranche : une vision populaire

Se poser sur la plage de Villefranche avec la gare juste au-dessus. L’impression d’Espagne, d’une plage en ville avec toute la vie autour. Une petite plage o les serviettes sont collées les unes aux autres, où le port de pêche est à proximité. L’accent du Sud, les petites terrasses des cafés ne sont pas loin. Une plage où l’on se pose en attendant son train après avoir visité la magnifique citadelle ancienne.



Le charme tranquille d’une plage familiale

 A Saint-Laurent du Var, près de Nice, une plage de sable idéale pour les plus petits car les enfants ont pied tout le long.
L’eau y est très claire et il est possible d’explorer les rochers et de tomber nez à nez avec un crabe. De plus, l’école de voile est à proximité.

Même ambiance familiale mais dans des eaux plus profondes à Cagnes-sur-mer, une mignonne station balnéaire résolument familiale.





Une plage secrète 

Loin du bling-bling cannois, il existe une île accessible uniquement par bateau, l’île de saint-Honorat.

Cette île est occupée par les moines depuis 16 siècles qui font vivre l’abbaye de Lérins selon la règle de Saint-Benoit. C’est un endroit minuscule mais magnifique avec autour de la superbe abbaye, des vignes et des champs d’oliviers cultivés par les moines qui en revendent les produits. Autour de jolies criques que viennent aborder les bateaux et qui sont un paradis pour les sens. L’eau y est très claire et on peut y voir de nombreux poissons, des anémones de mer ou des crabes. Il n’y a pas vraiment de plages mais des jolies petites criques ombragées où le sable se mêle à la terre.  C’est un havre de paix et un endroit assez naturel.










Une plage mythique : la baie des Anges à Nice

Qui ne connaît pas la promenade des anglais et la baie des anges ? Qui n’a jamais admiré les plages de galets de Nice ? Quand on vient de Paris, c’est vraiment dépaysant.

D’abord, l’impression d’être à Venice Beach ou à Miami. Une avenue énorme bordée de palmiers, des pistes cyclables avec des vélos, des rollers, des joggers et en bas la mer turquoise… L’avenue est bordée de luxueux immeubles tantôt anciens genre Art nouveau ou art déco, tantôt typiques des années 70/80 avec les stores à rayures donnant une ombre bienvenue aux balcons et terrasses. Le temps semble s’être arrêté à Nice. A mesure qu’on avance, les buildings laissent la place au Vieux Nice et à ses façades colorées pour des immeubles à ¾ étages maxi. L’Italie est là dans les frontons et les arcades.
Se baigner dans une eau très bleue et rapidement ne pas avoir pied, râler que les galets font mal aux pieds mais trouver cela beau et chaud.





Devant soi la mer quel que soit l’endroit où l’on se trouve. Quand je regarde l’eau bleue devant moi, je ne peux m’empêcher de replonger dans les temps antiques où les compagnons d’Ulysse faisaient du cabotage dans tout l'empire grec . Je revois aussi parfois l’ambiance du Grand bleu de Luc Besson avec sa lumière si particulière… Je me replonge aussi dans l’Espagne de mon enfance. 

Et je les vois eux, découvrir avec leurs yeux d’enfants cette mer qu’ils ne connaissaient pas jusqu’alors.



2 commentaires:

mamans quidechirent a dit…

Ravie que vous ayez aimé notre région, un article varié et très agréable à lire ;)

Jennifer a dit…

Génial ton article ! Et contente que les vacances sur la Côte d'Azur te plaisent autant :) J'espère que tu auras l'occasion d'y revenir pour continuer de découvrir la région et tous les jolis endroits... En tout cas très contente de t'avoir vu cet aprèm pour avoir fait une balade niçoise ensemble !