mardi 20 septembre 2016

Coup de cœur pour l’édition limitée spécial noël Wonderland de Sabon (#cadeau inside)


Quand j’ai découvert cet été la marque de produits cosmétiques Sabon lors d’une présentation presse dans leur boutique de la rue Tronchet, j’ai immédiatement eu un coup de cœur !

Coup de cœur sensoriel évidemment car Sabon ce sont avant tout des gammes de soins corps et visage aux odeurs et aux textures très recherchés. Créée en 1997 par deux amis d’enfance, la marque a d’abord proposé des savons fabriqués à la main, selon des recettes artisanales. Depuis elle s’est développée et de nombreux produits existent. La marque propose des basiques mais aussi des collections limitées associant des parfums raffinés. Ce sont des gommages au sel de la mer morte, des gels douches, des baumes pour le corps ou les mains mais aussi des parfums d’intérieur… Le genre de magasin dans lequel on pénètre et où l’on a envie de tout acheter !

Cette impression est largement soulignée grâce à une identité visuelle très forte inspirée des cabinets de toilette de l’ancien temps tant dans les packagings que les flacons. Beaucoup de soin est ainsi apporté aux étiquettes et aux coffrets qui rappellent les superbes éditions du début du siècle. Beaucoup de flacons sont en verre ou dans des matières bien choisies. L’ensemble contribue à créer une ambiance qui respire la beauté et le glamour.

Enfin, l’accueil et la scénographie des boutiques sont vraiment chaleureux. Chaque vendeuse est formée et apporte conseils personnalisés. Grâce à une fontaine en pierre installée dans le magasin, il est possible de bénéficier d’un gommage des mains divin.

11 boutiques Sabon existent aujourd’hui en France.

A l’occasion de noël, la marque a imaginé une collection en édition limitée Wonderland que j’ai découvert en avant-première la semaine dernière.


S’emparant de la féérie de cette période, Sabon propose une collection toute droit sortie d’un livre d’Edgar Allan Poe entre ésotérisme, magie, volupté et mystère.  On a l’impression d’être dans un cabinet de curiosité installé dans un manoir ancien. Les produits sont présentés dans des coffrets qui imitent des livres grimoires tandis que les flacons sont décorés de volutes, de dorures dans des tons de bruns, de doré, d’ocre et de bordeaux, des couleurs chaudes qui rappellent la période festive. Chaque flacon, chaque pot  est une invitation au voyage intérieur et sensoriel.  La gamme est composée de senteurs aux notes de bergamote, mandarinier, associées à des touches de musc, violette et rose.



Côté produits, la collection Wonderland est composée notamment d’un gommage corps aux sels de la mer morte qui rend la peau toute douce (environ 30€), d’une huile de douche et d’une lotion corps hydratante ultra sensuelles, d’une crème nourrissante mais aussi de produits pour la maison (bougie ou parfum d’intérieur). Et bien sûr, la marque propose 4 coffrets de noël complets aux noms évocateurs  qui contiennent des produits emblématiques de la gamme.



J’ai eu le plaisir de  recevoir le coffret « Exploring wonderland » composé d’une huile de douche, un gommage et sa cuillère en bois, une lotion corps et une crème pour les mains. Celui-ci est vendu en boutiques 52 €.


Et aujourd’hui j’ai la chance de pouvoir gâter l’une d’entre vous en offrant un coffret identique sur ma page Facebook. 



Rdv vite sur celle-ci pour découvrir le concours !

C’était mon #Mardibeauté pour Parisienne à Vincennes .



lundi 19 septembre 2016

Au secours, il faut déjà choisir le collège !



Oups à quelques semaines de sa rentrée en CM2, il est déjà temps de choisir le collège ...

Evidemment en devenant parents, on sait qu’on aura à faire des choix pour ce petit être qui est là. Chaque jour qui passe confirme cette évidence  avec la même volonté commune : choisir ce qu’il y a de mieux pour lui.

Choisir le bon lait, choisir la bonne activité, le bon cartable, le bon pyjama… Tous ces choix sont quasi quotidiens dans la vie de parents et il n’est pas rare qu’on en discute ensemble se donnant mutuellement avis et conseils.

Jusqu’à présent, j’ai trouvé nos choix assez simples mais pour la première fois, nous avons été confrontés à un dilemme, une question cruciale dont nous avons discuté en famille : le choix du collège pour l’an prochain.

En principe dans le public, c’est assez vite réglé puisque les enfants sont sectorisés et que la politique de l’Académie est de ne pas accorder de dérogation. A Paris, cela signifie que grosso modo, les enfants d’une même école primaire auront toutes les chances de se retrouver dans le même collège. Mais ils ne seront pas les seuls puisque plusieurs écoles dépendent aussi de ce collège.

Et évidemment, la sectorisation a du bon en ce sens qu’elle est censée permettre de regrouper les élèves et empêcher de créer des établissements d’élite versus des mauvais collèges.

Cependant, cher lecteur tu me vois venir, ça c’est sur le papier car dans les faits, deux phénomènes se produisent.

Paris est ainsi fait que certains quartiers sont plus chics que d’autre ce qui entraîne in fine un meilleur niveau des collèges et surtout un préjugé sur le niveau du collège qui suivra l’enfant toute sa vie d’étudiant. En effet, un enfant qui démarre sa scolarité à Henri IV aura a priori plus de chance d’accéder ensuite à un bon lycée qu’un enfant du 19 eme arrondissement…

Par ailleurs, les parents des quartiers plus modestes et qui souhaitent le meilleur pour leur enfant ont tendance à fuir le collège dont ils dépendent au motif que celui-ci souffre d’un niveau plus bas ou qu’ils ont peur des fréquentations que pourrait avoir leur rejeton.
Ils peuvent alors avoir tendance à se tourner vers le privé.

Nous faisons partie de ces parents biberonés à l’école publique qui ont pourtant eu un sérieux doute sur l’opportunité de laisser notre petit bonhomme aller ou non dans le public l’an prochain…

Des mois, des semaines et des heures de discussions sur ce thème.

Il y a l’envie, celle que son enfant puisse bénéficier du meilleur. Quand on habite un quartier mixte, les enfants n’ont pas tous le même niveau, ne bénéficient pas tous des mêmes chances pour apprendre sereinement. Alors forcément le choix du collège est conditionné par le niveau global. Cependant, notre enfant ayant fait sa scolarité dans l’école publique jusqu’alors, nous en connaissons les travers : le manque de moyens, l’absentéisme, de élèves parfois difficiles…  Et surtout, nous en connaissons  les bons côtés : l’énergie des enseignants, la possibilité de s’enrichir au contact d’autres cultures, la proximité, la variété des enseignements, la culture générale.. . Au cours de la scolarité de notre enfant, nous avons surtout vu tous ses progrès et un petit garçon épanoui avec des professeurs à son écoute.

Il y a parfois la conviction : religieuse, culturelle, sociale… qui pousse un parent à choisir un enseignement privé pour sa progéniture. Le collège privé sur lequel nous hésitions était un collège semi-privé avec une obédience catholique peu marquée, notre faible engagement en la matière n’aurait pas été un obstacle. Ce qui nous gênait un peu plus était le discours tenu par certains parents d’enfants scolarisés dans le privé. Car parfois à trop vouloir le mieux pour son enfant, on risque de tomber dans un certain élitisme voulant faire de son enfant le meilleur parmi les meilleurs. Ce ne sont pas nos valeurs. Nous souhaitons que notre enfant apprenne qu’il n’y a pas qu’une seule façon de voir le monde, qu’il s’intègre tout en gardant son esprit critique. Certaines écoles privées proposent des enseignements alternatifs très intéressants mais leur prix particulièrement élevé fait qu’elles ne sont fréquentées que par le même profil d’enfants socialement élevés.

Il y a parfois l’inadaptation au modèle très standardisé proposé par l’école publique. Il est vrai que les programmes et le modèle proposés à l’école aujourd’hui .C’est d’ailleurs le principal reproche qu’on peut faire à notre système scolaire actuel qui a tendance à laisser sur le bord de la route les élèves différents. Je connais ainsi deux ou trois amies dont les enfants ont des profils qui nécessitent une attention particulière. Je comprends que dans ce cas, l’école privée ,réputée plus à l’écoute de chaque cas, soit plus adaptée. Mais notre enfant est parfaitement intégré et même son profil artistique a été encouragé par ses professeurs. Ses prouesses sportives auraient pu l’emmener vers une classe de sport étude (nous en avons même déjà parlé avec les enseignants) mais il est bien trop jeune pour être déjà plongé dans ce milieu très compétitif.

Il y a aussi souvent la peur, particulièrement présente chez les parents de notre génération. Je me souviens que lorsque je suis entrée au collège on parlait de certains jeunes « voyous » qui venaient agresser les enfants en les dépouillant, les volant ou les molestant. Cela faisait même les choux gras des infos de l’époque… Je retrouve exactement les mêmes craintes chez certains parents de mon entourage. Ainsi en mettant leur enfant dans le privé, beaucoup pensent le protéger des mauvaises fréquentations. Nous ne sommes pas naïfs et nous savons que notre petit bonhomme va être parfois  bousculé dès sa 6 eme, qu’ il aura à faire à des enfants violents et non éduqués. Nous aurons peut-être peur pour lui, nous serons en colère parce que certains lui auront fait du mal mais il ne sera pas plus protégé dans le privé pour la bonne raison que les petites terreurs ont tendance à faire leurs mauvais coups à la sortie de l’école. Par ailleurs, nous lui faisons confiance et sommes suffisamment présents pour lui éviter d’emprunter les mauvais chemins. Il fera certainement des  bêtises, il pourra nous mener la vie dure comme la plupart des adolescents. Mais nous ne voulons pas partir de l’idée que le collège public est truffé de voyous prêts à bondir sur le premier petit nouveau venu. Notre enfant doit être prêt à affronter le monde et l’école publique n’est pas le lieu de tous les dangers.

Nous avons donc choisi le collège public pour toutes ces raisons et aussi parce que cela a quand même un coût non négligeable dans le budget d’une famille. Nous aurions pu succomber à la tentation du privé mais si tous les enfants favorisés quittent le système classique alors cela va donner de l’eau au moulin des bien-pensants et de ceux qui sont persuadés que cela devient trop compliqué de s’entendre ensemble dans notre pays déjà si divisé.

Nous ne sommes pas les seuls à avoir vécu ce dilemme, c’est d’ailleurs un sujet de conversation récurrent depuis la rentrée. 

Même si nous avons eu 8 années  pour réfléchir à l’étape du collège, les questions nous ont assaillies et nous avons mille fois changé d’avis.

Nous avons donc fait le choix d’accompagner notre enfant dans cette orientation, nous ne le laisserons pas seul, tâcherons d’être à son écoute et essaierons d’en faire un être heureux et bienveillant. 

Nous avons fait ce choix tous les 3 , un pas de plus pour son avenir…

En attendant, il va profiter de sa dernière année à l'école primaire.




dimanche 18 septembre 2016

Ma semaine en instagram #192 : ça file !

Une semaine un peu loin du blog et des réseaux sociaux mais une semaine particulièrement bien remplie. Aussi je n’ai pas fait trop de photos…

Dans la vraie vie, c’est toujours la rentrée avec la mise en place des activités, le calage des devoirs (pas toujours facile quand on est en CM2), les retrouvailles des copains, les courses (et même Monoprix qui m’envoie des mots doux).


Côté boulot, c’est aussi une période assez lourde. Dans une semaine, je partirai même en voyage mais en attendant je découvre parfois les locaux d’autres agences.


Dans la vie bloguesque c’est déjà noël avec beaucoup de présentations dans la thématique. Mercredi j’ai ainsi découvert les produits festifs de Franprix. Dans un superbe loft parisien, les enfants et moi avons pu découvrir les produits de nos tables du réveillon tout en participant à des ateliers. Les enfants ont créé des bonhommes de neige en guimauve et réalisé aussi des sapins en papier à suspendre. Les produits Franprix sont particulièrement délicieux et originaux à des prix intéressants. Je déplore juste que tous les magasins de l’enseigne ne soient pas achalandés de la même manière. En effet, je ne trouve pas tous ces produits dans mes magasins de quartier (et pourtant j’en ai au moins 5 à proximité…)




J’ai aussi participé à une Porte ouverte vraiment sympa dont je reviens avec plein de surprises que je dévoilerai bientôt sur le blog.

J’ai assisté à un atelier culinaire avec D’aucy autour du légume et de la conserve. Le chef nous avait ainsi concocté deux recettes faciles et délicates : une tarte tatin tomates/oignons caramélisés et une poêlé de haricots verts et courgettes avec un œuf mollet. Outre que je me suis régalée, j’ai appris pas mal d’astuces de cuisine et cela m’a permis de renouveler mon regard sur la conserve. La conserve est un moyen de conservation très ancien qui garde les qualités du produit ou permet de créer des saveurs. La marque d’Aucy est 100% française installée à Vannes et elle propose une gamme particulièrement variée. Je suis rentrée chez moi avec une vision nouvelle des conserves et des envies de cuisine !


Envies que j’ai concrétisées le weekend entre petits plats et gâteaux. J’ai testé les mini-financiers en version chocolat/ amandes et version chocolat blanc amandes/ framboises grâce aux chocolats pâtissiers Nestlé Dessert.


Dans ma BAL, beaucoup de surprises pour moi ou les enfants et un gros succès avec les figurines Thunderbirds directement issues de la série éponyme. Mon fils est un fan de figurines en général car à la fois il peut y jouer et en même temps cela a un côté collector. Il connaissait la série récente (pas l’ancienne) et a donc pris plaisir à retrouver l’univers de celle-ci. En plus, le portage était vraiment chouette !


Il m’a été quasi impossible d’écrire sur le blog cette semaine mais j’ai publié un concours avec la marque Eucerin et sa gammeHyaluronic Filler qui fête ses 10 ans.

J’espère être plus prolifique cette semaine !





mardi 13 septembre 2016

Eucerin ® Hyaluron-Filler fête ses 10 ans et n’a pas pris une ride (#Concours : un coffret soin de nuit édition spéciale James Dignan à gagner)


Eucerin ® est une marque qui prend soin de la peau depuis de nombreuses années et a développé certaines formules cultes comme la gamme Hyaluron-Filler dédiée à lutter contre les signes du temps.

Aujourd’hui Hyaluron-Filler fête ses 10 ans d’innovation. La gamme s’est développée autour de principes spécifiques : inspirée de la dermatologie esthétique c’est un programme complet de soins. Elle agit en surface et en profondeur tout en respectant la peau. Avec cette gamme, plus question de choisir entre l’hydratation et l’anti-âge. Des qualités qui en font le numéro 1 de l’anti-âge en pharmacie et parapharmacie !

Pour fêter les 10 ans de la marque, Eucerin® propose deux superbes cadeaux.

Tout d’abord l'Eucerin® Skin Center va s’installer dans 3 grandes villes villes lors d’un tour de France qui démarre en septembre.

En effet, à l’occasion des 10 ans de Hyaluron-Filler, Eucerin® partage toute son expertise scientifique dans des ateliers ludiques dédiés à la connaissance de la peau et à son environnement. 

À travers un parcours axé sur la découverte, les consommatrices vont apprendre comment entretenir leur Patrimoine Cutané afin de préserver leur capital jeunesse.

Au programme : des ateliers découvertes, des rencontres avec des dermatologues autour du patrimoine cutané, des diagnostics de peaux gratuits et de nombreux espaces dédiés au bien-être de la peau : alimentation, relaxation, mur à produits, bar à textures... Toute l’expertise Eucerin® au service de la consommatrice !

Chaque visiteur, reçu comme une guest-star, repartira avec des échantillons sur-mesure choisis en fonction des résultats de son diagnostic de peau et d’un bon de réduction à valoir sur ses prochains achats Eucerin®. Et il aura également la possibilité de gagner de nombreux produits Eucerin® !

Le rendez-vous est donné : à Lille les 16 et 17 septembre, à Marseille les 7 et 8 octobre et à Paris du 20 au 22 octobre !
Il suffit de s'inscrire grâce au site dédié à l’événement .
 Une fois sur place, partagez les « Moments Hyaluron Filler » que vous vivrez en notre compagnie sur Twitter et Instagram avec le #10AnsEtPasUneRide
Plutôt sympa non ?

Et la seconde bonne nouvelle est que la marque me propose de faire gagner à l’une d’entre vous un coffret collector illustré par James Dignan comprenant un Soin de Nuit de la gamme Eucerin® Hyaluron-Filler, accompagné d'un Contour des Yeux offert.
Les deux produits sont des must-have totalement indispensables passés 25 ans !
En plus de cela, le coffret collector est particulièrement réussi !
Alors ça vous dit de le retrouver dans votre salle de bain ?
Pour jouer, rien de plus simple :
  • Vous répondez à la question suivante : Quel prix a reçu EucerinHYALURON-FILLER en 2007 ?  Un indice ici

  • Une chance de plus si vous likez ma page et/ou partagez.

 Vous pouvez jouer jusqu’à samedi 17 septembre inclus.

Bonne chance.

Une seule participation par foyer ET les lots sont envoyés uniquement en France Métropolitaine et en Corse.

C'était mon #Mardibeauté pour une Parisienne à Vincennes. qui fait d'ailleurs gagner le même produit sur son blog.

Edit du 21 septembre

hello les amis ! 

Merci pour vos jolies participations ! c'est vrai qu'Eucerin est vraiment une très bonne marque.

J'ai attribué 91# en fonction des réponses, likes et partages parmi lesquels j'ai effectué un tirage au sort via Random. 

Le commentaire gagnant est le #15 c'est à dire Douda. 

Félicitations et envoie moi vite par mail tes coordonnées complètes (nom, adresse et tel) sur cesdouxmoments@gmail.com

Pour les autres, vous pouvez aussi tenter votre chance directement sur ma page facebook pour tenter de remporter des produits Sabon.