jeudi 25 août 2016

Le mas cévenol



Après plusieurs semaines d’absence sur le blog, j’avais envie de revenir avec des jolies photos, reflets de ces doux moments passés avec les miens quelque part entre les Cévennes et  le Larzac.

Un endroit si sauvage qu’on n’imagine même pas qu’il existe avant de le découvrir, un lieu difficile d’accès qui livre ses secrets à ceux qui ont envie d’en percer l’aridité apparente.


Pendant quelques jours, nous nous sommes échappés de notre Auvergne chérie pour aller plus au Sud et profiter du charme d’un Mas cévenol.

Franchir le Viaduc de Millau
Il y a eu les odeurs, celles sucrées et voluptueuses du Midi entre Lavande, Romarin Thym ou Sauge. C’est un mélange de parfums unique qui est gravé dans notre mémoire collective et qui nous prévient que nous sommes bien dans cette région où le soleil reste plus longtemps qu’ailleurs.



Il y a eu le chant des cigales, des grenouilles, seuls bruits dans la nuit, sons merveilleux à notre oreille, tout comme cet accent typique que l’on entend dans les conversations sur les marchés ou dans les cafés.


Il y a eu ces étendues de terre sèche, sans culture qui semblent être les vestiges d’une époque immuable.



Il y a eu  ces montagnes et ces roches formées par des rivières déchaînées qui se cachent aujourd’hui au creux des vallées. Au milieu de ces géants de pierre  serpentent des routes improbables qui mènent souvent à des endroits uniques.


Il y a eu ces baignades au cœur de paysages grandioses. Tantôt jalousement gardés secrets par les locaux, tantôt généreusement offerts au public, ces points d’eau sont les trésors de la région. Nous nous sommes abreuvés dans ces eaux claires, nous avons profité de la fraîcheur, nous avons admiré la transparence et regardé les poissons, nous avons même ramené quelques cailloux.








Il y a eu les marchés et les villages typiques qui donnent l’impression d’être dans un décor de film vintage avec leurs traditionnelles places et fontaines et bien sûr l’Eglise.




Il y a eu ces petits déjeuners avec l’impression d’être le premier matin de la création, face à un paysage grandiose.


Il y a eu les balades à la tombée de la nuit où l’on a pris de la hauteur pour voir les couchers de soleil majestueux, pour redescendre traverser le village où sortant de la torpeur diurne, les habitants semblent revivre après une chaude journée.





Il y a eu ces dîners où les saveurs du sud ont été magnifiées par un petit verre de rosé, des moments suspendus qui font dire qu’on voudrait que ce soit toujours l’été.




Et plus que tout il y a eu toutes ces images de bonheur, celles de notre mémoire familiale, celles que je ramène avec moi, celles qu’ils conserveront au creux de leur enfance et qui leur reviendront peut être un jour à l’âge adulte.








Il y a eu ce cadeau offert par mon chéri qui nous a permis de découvrir ce très bel endroit.

J’espère que vos vacances ont été douces et qu’elles vous ont mis des paillettes dans les yeux et dans le cœur.




mercredi 10 août 2016

Des livres d’animaux


Familiers, sauvages, grands ou petits, à poils ou à plumes, sur terre ou sous l’eau, les animaux occupent une place majeure dans l’iconographie enfantine en général et dans la littérature pour kids en particulier.

Plusieurs façons sont proposées pour parler de nos amis les bêtes, preuve s’il en est que ceux-ci inspirent les auteurs.

A travers des documentaires ou des encyclopédies

Mon fils préfère les documentaires aux romans. Il aime classer, comprendre, observer et depuis son plus jeune âge il aime les livres qui expliquent.


Si votre bébé aime comprendre, les imagiers Kididoc de Nathan sont pour lui. Il en existe sur de nombreux thèmes mais les animaux y sont très présents : animaux de la forêt, de la montagne ou du zoo, l’enfant, dès 6 mois, peut apprendre à reconnaitre les animaux, leurs habitudes ou modes de vie grâce à des illustrations commentées et un système de tirettes toujours très amusant.


Les imagiers Kididoc aux éditions Nathan sont vendus au prix de 7,95 €, dès 6 mois.

Pour les 2/5 ans, le Dokkeo des animaux chez Nathan propose une encyclopédie de nos amis les bêtes. Au fil des pages, les animaux sont classés par espèces ou milieux naturels et l’enfant apprend grâce à des petits jeux et des explications adaptées. Cette édition parue en 2015 est une mine d’infos que les petits curieux vont dévorer.


Dokkeo des animaux aux éditions Nathan, 10€

Pour les plus grands, je ne pouvais pas passer à côté du superbe ouvrage de Dieter Braun aux éditions Milan, Animaux Sauvages, voyage en terres du Sud. Ce livre propose dès 6 ans une plongée au cœur du monde animalier dont la beauté sauvage est magnifiée par de superbes illustrations. Parfois dangereux, souvent étonnants, ces animaux sont le cœur de notre monde et ce livre veut par sa beauté et ses messages transmettre aux plus jeunes  le sens de la nature. A travers un univers graphique marqué, l’enfant apprend en beauté.



Animaux sauvages, voyage en terres du Sud de  Dieter Braun, éditions Milan, 22 € dès 6 ans.

Parfois aussi l’enfant a un coup de cœur particulier pour un animal et veut en savoir plus. Grâce à la série Questions/réponses de Nathan l’enfant dès 3 ans pourra ainsi en apprendre sur le chat à travers des dessins adaptés et des questions simples. Ainsi il lui est expliqué qui est le chaton, ce qu’il aime, ses habitudes… C’est aussi un bon moyen de sensibiliser le petit au soin à apporter à un animal familier.

Questions/réponses, le Chat, éditions Nathan, 6,95€, à partir de 3 ans.

Enfin, Nathan propose depuis quelques années une collection en partenariat avec le Muséum d’Histoire naturelle sur les animaux emblématiques des zoos d’autrefois. Cette collection rencontre un vif succès à la maison.

Dans son prolongement,  la maison d’édition et le Muséum ont créé une nouvelle collection, Les animaux du Zoo, dont les deux premiers  opus nous présentent deux animaux du parc Zoologique de Paris.  Ces animaux habitent actuellement le zoo et nous les avons déjà vus avec les enfants. On découvre dans ces livres leur vie au zoo, leurs particularités et leurs histoires. A l’intérieur, dessins et photos alternent avec des textes explicatifs.


La lionne Aswad ou la girafe Adeline d’Elisabeth Quertier, Julie Mercier et François-Gilles Grandin, aux éditions Nathan, 7,50€, dès 3 ans.

A travers des histoires et des romans

Ma fille aime beaucoup les récits et les histoires. Elle commence à lire des petits livres et aime encore que je lui raconte des histoires illustrées dans des albums.
Elle adore la collection Les animaux de Lou où une petite fille soigne différents animaux dans le monde. La petite fille est très dévouée et comprend les animaux. C’est très mignon, bien écrit et illustré. A la fin de chaque livre, deux pages sont consacrées à la découverte de l’animal présenté afin de sensibiliser l’enfant.


Les animaux de Lou, mes premières lectures aux éditions Nathan, testé par des enseignants du Cp, environ 5,60€

Quand elle sera plus grande, elle pourra découvrir des petits romans où les animaux deviennent des petits héros et sont au cœur d’aventures réalistes et passionnantes. C’est la série le Club des… aux éditions Nathan : le Club des Poneys, le club des chatons ou le Club des animaux sont des ouvrages sympas pour les passionnées d’animaux.



Le club des, aux éditions Nathan, environ 6 €, dès 6 ans.

A côté de ces romans, il existe de superbes albums qui défient l’imagination.


Notre dernier coup de cœur est le livre Les Arbronautes, sur la piste de l’eau. Il fait partie d’une série de livres où des animaux de la forêt vivent dans un Chêne bleu qui se déplace dans le monde. On y retrouve de la magie, de la tendresse. Les animaux adorables nous rappellent les Sylvanian Families et j’y ai aussi retrouvé l’esprit des livres de mon enfance. Ma fille a bien accroché avec cet ouvrage.


Les Arbronautes, sur la piste de l’eau de Karine Dupont-Belrhali et Chiaki Miyamoto, aux éditions Milan, 9,90€, dès 4 ans.

Ne Chatouille jamais le Tigre de Marc Boutavant aux éditions Nathan  propose une histoire drôle et tendre sur les interdits qui gaspillent tellement la vie de nos jolies têtes blondes. La maîtresse a décidé d’emmener sa classe au zoo mais elle a bien prévenu Zélie : « Il ne faudra toucher à rien, surtout pas au tigre… » Mais la facétieuse petite fille compte bien n’en faire qu’à sa tête !

Magnifiquement illustré et drôle, cet ouvrage est une réussite !


Ne Chatouille jamais le Tigre de Marc Boutavant aux éditions Nathan , 14,90€ dès 4 ans.

Dans un autre style , nous avions reçu Zoé et le Dauphin écrit par la navigatrice Isabelle Autissier aux éditions deux pies tant mieux. Plus qu’une histoire entre Zoé , son chien Dino et les dauphins, ce livre est une sensibilisation au monde marin qui est aujourd’hui tellement menacé. La navigatrice tente ainsi de mettre au service des enfants sa science et son amour de la mer. C’est un joli ouvrage qui promet d’être le premier d’une longue série.


Zoé et le Dauphin d’Isabelle Autissier, aux éditions deux pies tant mieux, livre + cd, 11,90€, dès 6 ans.

Et les plus petits dans tout ça !?

Beaucoup de livres sont écrits pour les bébés : Tchoupi qui dans sa collection pour les  bébés découvre les animaux familiers. Ou encore le très beau Quel est ce cri ? qui nous emmène à la découverte des cris d’animaux. Le bébé peut tourner les pages grâce à un système de trous qui diminuent au fur et à mesure.


Enfin dans la série Bonjour , le jeune enfant va apprendre à travers des dessins et des pop Up tout sur les animaux qui l’entourent. Ainsi il va développer son vocabulaire et la connaissance du monde qui l’entoure tout en s’amusant.



L’imagination du bébé est sans fin et ces trois ouvrages en carton lui permettent de découvrir tout seul ou avec un adulte grâce à un graphisme et un discours adapté.

Voici donc un petit aperçu de toutes nos dernières lectures sur nos amies les Bêtes !