vendredi 4 août 2017

« Dis papa tu m’emmènes sur le Mont Blanc ? »


Dans la famille aventuriers, je vous ai déjà parlé du papa. Insatiable aventurier, il alterne marches longues de jour comme de nuit, roadtrip à vélo en France et en Europe ou sessions d’alpinisme sur les sommets alpins…

Mais vous ai-je déjà dit que cette passion s’est transmise à un certain petit garçon qui va fêter ses 11 ans dans quelques jours ?

Quand j’étais enceinte de ce petit garçon, mon mari a entrepris de faire l’ascension du Mont Blanc pour la première fois (il l’a depuis fait 3 fois). Une belle aventure pour ses 30 ans et arrivé au sommet, il s’est fait prendre en photo avec un message à destination du bébé et à mon attention. Cette image est l’un des souvenirs les plus précieux que mon fils conserve. Il a accroché cette photo au-dessus de son bureau et il a développé une envie de gravir les montagnes, de se confronter aux éléments et de se mesurer lui aussi au Mont Blanc.

Depuis des années, il réclame à son papa de partir à l’ascension du plus haut sommet alpin et raisonnablement ils ont convenu qu’il faudrait attendre encore quelques années et s’entrainer pour être prêt.

Ce petit garçon grandit et va rentrer en 6ème en septembre. C’est un préado qui est vaillant, posé, motivé, taquin, autonome et qui a envie de se dépasser. 


Alors fin juin, son papa lui a fait la surprise de l’emmener dans les Alpes dans le Massif du Mont Blanc le temps d’un vrai weekend d’alpiniste.


Découverte de la Haute montagne, univers minéral qui intimide un peu. Partout des sommets dont certains avaient encore de la neige. Chalets d’alpage, fleurs de montagne, fromages et produits du terroir qui caractérisent si bien cette région.

Il a ouvert les yeux sur ce monde nouveau tant espéré, tant fantasmé et est parti à l’assaut des sommets sous la houlette bienveillante de son papa. 

Il ne faisait pas beau ce weekend mais les conditions défavorables ne les ont pas empêché de vivre une expérience formidable jusqu’au refuge de Tête Rousse, étape sur la route vers le Mont Blanc niché à 3167 m.

Auparavant, ils ont passé une nuit dans le joli hameau du Bionnassay, puis ont emprunté le fameux tramway du Mont Blanc. A partir de là, il a fallu grimper !




Quel bonheur pour ce petit garçon de se confronter aux éléments, de marcher dans les pierres, de prendre un peu plus de hauteur à chaque pas.



Quelle joie quand il a fallu s’équiper d’un baudrier, d’un casque et de chausser les crampons pour marcher sur la glace ! A réception des photos, j’ai pu lire la fierté et la joie dans son visage.

Il a connu les joies du refuge où l’on dort à 12 dans une même chambre toutes nationalités confondues. Il y a ceux qui ronflent, ceux qui sont insomniaques et même un guide qui a fait un AVC en pleine nuit !


Il y a eu surtout l’aventure, la connexion avec les éléments, la sensation de vivre une expérience de liberté…

Il y a eu ce weekend inoubliable avec son papa. Ce papa un peu différent des autres, ce papa qui partage avec son fils une activité où il faut apprendre à se dépasser. 




Ce papa qui a certainement tremblé par moments car la haute montagne n’est pas une partie de plaisir. Il y a des dangers, il faut être vigilant, savoir gérer ses peurs.

C’est une drôle de passion que son papa lui a transmise et peut être que mon cœur de maman aurait préféré qu’il adore les échecs !

Mais je ne peux qu’être fière de ce partage, de cette passion commune, de ces gestes de transmission et de ces souvenirs rien qu’à eux. Je ne suis que la narratrice de leur aventure et ils sauraient certainement mieux que moi vous partager leur joli voyage. Mais si je n'ai pas le talent de vivre cette expérience, j'ai peut être un peu celui de le partager avec vous (avec leur accord).


Alors tu peux en être sûr mon petit bonhomme, ton papa t’emmènera un jour jusqu’au Mont Blanc puisqu’avec toi il faut gravir des montagnes au sens propre du terme ! Tu as montré ton courage et tu as la chance de pouvoir compter sur ton papa pour t'accompagner dans ce chemin qui est le tien.

Alors de la même manière que je ne suis pas une épouse qui tremble quand son chéri lui annonce l'une de ses dernières envies d'ailleurs, je regarde mes deux hommes partager ce bonheur avec une certaine confiance car je sais qu'ils ont une bonne étoile.




lundi 31 juillet 2017

Une visite au zoo parc de Thoiry


Nous avions visité pas mal de zoos ou parcs animaliers avec les enfants mais jamais encore celui de Thoiry situé à quelques kilomètres de Paris. Situé dans les Yvelines, ce zoo est à la fois un parc animalier classique, une plaine Safari et un château Renaissance habité par la famille du Comte de la Panouse. L’ensemble est entouré d’un grand parc.

Arrivés au moment du déjeuner, nous avons dégusté notre pique-nique dans le parc à l’ombre des grands arbres avant de commencer la visite par la zone Safari.

Il suffit de prendre sa voiture pour aller visiter la plaine africaine ou la forêt aux ours.


Quand le zoo de Thoiry a été créé en 1968, c’était la première fois qu’on proposait de changer les règles. Les animaux étaient en liberté tandis que les visiteurs étaient « enfermés ». A l’époque c’était totalement révolutionnaire et cela avait essuyé un certain nombre de critiques. Aujourd’hui c’est une visite très appréciée par les visiteurs car elle permet de pouvoir observer les animaux in situ. Roulant au pas, vous traversez la plaine et découvrez ainsi éléphants, girafes, antilopes, autruches… Certains animaux restent à distance mais d’autres n’hésitent pas à venir vous faire un petit coucou.






Puis nous avons arpenté la forêt aux ours et c’est assez sympa de découvrir ces animaux dans leur milieu naturel. Ils ne semblent pas du tout perturbés par la présence des visiteurs et c’est assez touchant de les voir se balader, s’allonger, grimper aux arbres… J’aurai pu les regarder toute l’après-midi.
video

Retour à la zone autour du château (que nous n’avons pas visité par faute de temps) pour accéder avec le même billet au parc animalier. L’entrée est assez bucolique avec des vieux bâtiments, des fleurs… Le parcours est assez ombragé mais par contre je trouve que les allées mériteraient d’être un peu refaites car elles font un peu vieillottes. Le parc accueille une très grande variété d’animaux sauvages venus de différentes zones géographiques. 




Certains sont dans des enclos traditionnels, d’autres ont des grands espaces comme par exemple les lions qui sont très impressionnants. En effet, un tunnel tout en verre permet de les observer de prêt. Certains passent juste au-dessus de vos têtes.






En plus des animaux, il y a un espace de jeux traditionnels (toboggans, balançoires…) et des animations très modernes. Le Dinozoore est ainsi l’attraction majeure de l’année. Dans un espace aménagé, 16 dinosaures animatronics qui bougent et grognent accueillent les visiteurs. C’est assez ludique pour les enfants et cela permet de se familiariser avec l’ensemble du règne animal. On en apprend sur chaque spécimen et les plus impressionnables apprécieront les bruits et les mouvements ultra réalistes. A la sortie, un camp de paléontologues est installé avec notamment un espace de fouilles qui a beaucoup plu aux enfants. Munis de petits outils et de pinceaux, ils ont recherché des ossements.
Un espace de réalité virtuelle est également disponible mais nous ne l’avons pas fait.








Les enfants ont beaucoup aimé le labyrinthe géant qui aboutit sur une très jolie roseraie.







On peut vraiment passer toute une journée au parc de Thoiry que je conseille avec des enfants en bas-âge car il est bien adapté aux plus jeunes.


Tarifs et Horaires sur le site.


vendredi 28 juillet 2017

Quelques douces lectures de l’été pour toute la famille



On peut dire que c’est une des grandes tendances de l’été sur les blogs et les réseaux sociaux : présenter ses lectures de vacances.

Je trouve ça vraiment sympa de partager ainsi ses coups de cœur, ses trouvailles avec ses copines blogueuses ou sa communauté. J’adore les listes de bouquins à lire proposés sur les blogs, les photos sur Instagram ou encore les conversations générées sur facebook autour des livres à lire. 

J’ai d’ailleurs un petit carnet sur lequel je note les suggestions de lectures que je trouve par ci par là…

J’aime aller à la librairie et sélectionner 2 ou 3 livres que je vais dévorer au fil des semaines, soit dans les transports en commun, soit dans mon lit le soir. L’été est encore plus propice à la lecture et c’est un peu un rituel que d’aller à la librairie choisir 4 à 5 livres.

J’essaie de familiariser les enfants avec ce goût pour la lecture l’été. Pour être honnête, j’étais une fillette qui dévorait des livres l’été parfois au grand dam de mes parents qui voulaient que je sorte profiter du soleil… Je ne demande pas à mes enfants d'être accroc aux  livres comme je le faisais mais j’aimerais qu’ils y trouvent néanmoins un certain plaisir alors on essaie de trouver ensemble des lectures qui peuvent leur plaire. Et le moins que l’on puisse dire c’est que les éditeurs de livres pour enfants sont productifs et les histoires très sympas.

Ma sélection de livres

Le jour où Anita envoya tout balader de Katarina Bivald, un feel-good book idéal pour les vacances

Petit Déjeuner chez Tiffany de Truman Capote, un classique de la littérature américaine

Oublier Palerme d’Edmonde Charles-Roux, un Goncourt obtenu par une femme en 1966

La femme qui fuit d’Anaïs Barbeau-Lavalette, une pépite émouvante qui a eu le prix des lecteurs en 2017

La vie est facile, ne t’inquiète pas d’Agnès Martin-Lugand, l’un des best-sellers du roman contemporain à la française.

Que des romans donc, en format livre de poche, une sélection éclectique dans le temps et l’espace même si les histoires de femmes dominent. Récents ou classiques, tous me donnent envie de les découvrir.


La sélection des enfants

20 allée de la Danse, l’envol d’une discrète d’Elisabeth Barféty qui plonge l’enfant dans les coulisses de l’Opéra de Paris à travers une série.

Deux polars : Le cachalot nage dans le potage et l’Araignée est une fine mouche d’Emmanuel Tredez qui proposent des enquêtes amusantes.

Apolline et le renard mauve de Chris Riddell, un livre qui propose une histoire et des énigmes ou DIy.

Olga et le machin qui pue d’Elise Gravel, un livre un peu drôle qui alterne textes rigolos et dessins loufoques comme les enfants adorent.

Chi une vie de chat de Konami Kanata, un manga tout mignon pour les fans de ces livres Kawai

Balenz et Melina de Romain Pujol, Thitaume et Baptiste Amsallem avec des histoires courtes au temps de la préhistoire sous forme de petites BD amusantes.

Deux livres 100 % Girl Power : Princesses Power de Lucia Etxeberria et Allegra R ou le réveil des princesses de contes de fées version 2017 et Agence Confettis, même pas peur de Juliette Saumade qui met en scène des héroïnes d’aujourd’hui.


Ces livres sont tous sortis récemment et je les ai vus sur les étals des rayons enfants de librairies. De quoi donner le goût de la lecture à nos chères têtes blondes !

N’hésitez pas à aller jeter un œil à la liste de ma copine Marion pour les livres adultes et au blog de référence de Laura des Livres d’Oscarpour la littérature jeunesse.

Et vous, qu’est-ce que vous allez lire cet été ?