jeudi 6 décembre 2018

On avait oublié




Mon chéri, on ne va pas se mentir, on avait un peu oublié ce qu’était un bébé…

On avait oublié les repas interrompus, les « je prendrai mon dessert plus tard »…

On avait oublié les pleurs qu’on ne comprend pas, la poubelle qui sent la couche…

On avait oublié qu’il ne se passe pas une soirée où il faut que je me lève rassurer la petite…

On avait aussi oublié les nuits hachées, les bébés dans notre lit…

On avait oublié que nous n’aurions presque plus de vie sociale, moi la maman louve et toi le papa poule incapables de laisser notre petite…

On avait oublié que parfois on ne comprendrait pas notre bébé et que même que cela nous agacerait de ne pas déchiffrer…

On avait un peu oublié cette sensation de ne rien maîtriser, de tout donner sans jamais se poser…

On avait oublié que les weekends il faudrait se lever tôt et qu’à 11h30 il serait temps de préparer le déjeuner…

On avait oublié les poussées dentaires qui lui font émettre des cris stridents…

On avait aussi oublié qu’il faudrait parfois plus d’une heure pour l'endormir et que nos soirées se réduiraient à peau de chagrin…

On avait oublié que souvent c’est un peu dur de vivre au rythme d’un tout petit…


On avait oublié tout ça en 10 ans, on avait repris un semblant de vie d’adulte avec deux grands enfants …

Mais nous n’avions jamais oublié que nous voulions trois enfants et que notre famille ne serait complète qu’avec notre trio.


Nous n’avions jamais oublié les sourires d’un bébé, la perpétuelle découverte du monde qui l’entoure.

Nous n’avions pas oublié comme un bébé est source de petits et de grands bonheurs.

La vie est ainsi faite qu’on oublie beaucoup et qu’on ne garde que l’essentiel finalement.

Et l’essentiel est là, sous nos yeux.





* Shooting photo réalisé en mai 2018 grâce à la Shooting Box

mercredi 5 décembre 2018

Réussir la diversification épisode 1 : pourquoi je donne aussi des petits pots à mon bébé !




Ma petite L. va fêter ses 9 mois et elle mange désormais le midi et le soir. On reste sur les purées même si j’ai commencé à introduire les morceaux et certains féculents. Elle continue d’être allaitée et le lait reste son aliment préféré. Elle mange à la crèche 4 repas par semaine, le reste du temps elle prend ses repas à la maison.

Contrairement à ce qu’on prétendait à la naissance de mon ainé en 2006, il est aujourd’hui recommandé de commencer la diversification vers 4 mois (contre 6 auparavant) et d’introduire assez rapidement toutes sortes d’aliments pour éviter les allergies. Mon mari a toujours eu à cœur de faire goûter au plus tôt certains produits à nos bébés. C’est ainsi que L . a été familiarisée vers 3 mois avec certaines saveurs de légumes ou de fruits. Elle a aussi senti l’odeur du chocolat chaud, du yaourt…

Cependant, nous avons attendu 4 mois pour commencer les fameuses petites purées et pour la première fois de ma vie, je n’ai pas hésité à lui donner des petits pots !

Bien sûr j’ai un super robot (dont je vous parlerai bientôt) avec lequel je réalise avec amour beaucoup de préparations pour ma miss. J’en suis très contente et évidemment ma première purée a été mitonnée dans mon robot multifonctions Dbb 6 en 1.

Mais maman de 3 enfants avec une activité professionnelle prenante, j’avoue avoir franchi le pas du petit pot !

Alors pourquoi est-ce que j’ai changé d’avis sur les petits pots (alors qu’auparavant j’étais très réservée quant à leur utilisation) et en donne désormais à ma fille sans culpabiliser ?

D’abord parce que je pratique de plus en plus le lâcher prise… Avec trois enfants c’est une question de survie parce que les soirées sont déjà suffisamment rythmées … Je ne veux plus me mettre la pression en me traitant de mauvaise mère parce que je donne un petit pot à mon bébé. J’ai déjà assez d’occasions pour me sentir dépassée… Comme L. mange avant les grands, cela me permet de faire son repas et son diner assez vite tout en préparant celui du reste de la famille (qui est assez simple en semaine). Le weekend j’essaie de lui préparer des « petits-plats maison » mais si je veux un peu faire la grasse matinée ou aller me balader, avoir à disposition des petits pots me permet de ne pas stresser sur les timings (car elle mange assez tôt).


Ensuite parce que j’ai confiance… Confiance en certaines marques, confiance que j’ai acquise au fil du temps grâce à des expériences immersives. En effet, j’ai eu la chance de découvrir les coulisses de la fabrication d’un petit pot Bledina en visitant l’usine en 2014 puis les champs partant à la rencontre d’agriculteurs passionnés. Je suis venue, j’ai vu et j’ai vaincu mes préjugés ! Au contact des équipes ou des produits, j’ai pu constater que l’ensemble de la chaîne était très contrôlée, que les matières premières étaient rigoureusement choisies et que la traçabilité des petits pots de bébé était l’une des plus strictes ! Les industriels ont fait d’énormes progrès et je ne peux que le reconnaître.


Parmi ces efforts notables, celui qui a fini de me convaincre est le passage à l’agriculture biologique chez certains leaders à commencer par Blédina… Car je vais être très honnête, je ne donne à ma fille que des petits pots Bio. Nous nous nourrissons principalement de fruits et de légumes bio à la maison, je ne me voyais pas donner autre chose à notre bébé ! Tous les plats que je lui prépare sont faits à base de produits bio, je continue de l’allaiter pour qu’elle bénéficie des bienfaits du lait maternel, les petits pots que je lui donne sont donc conformes à notre philosophie ! J’ai ainsi pu goûter la gamme bio de Blédina et j’ai été agréablement surprise tant par la simplicité des recettes que par l’authenticité des saveurs. Le seul bémol est de ne pas encore les trouver partout dans les supermarchés mais je pense que le segment va augmenter dans les années à venir d’autant que le rapport qualité-prix est imbattable !

Par ailleurs, les petits pots de fruits ou de légumes proposent beaucoup de recettes mettant en valeur le produit brut. Ainsi la marque Good Gout place l’éveil sensoriel de bébé au cœur de ses préoccupations : couleurs et saveurs viennent régaler les sens de bébé. J’ai eu la chance de recevoir une box diversification composée de petites gourdes de légumes et de fruits. 



Des recettes simples à base d’un produit pour que bébé se familiarise avec chacun d’entre eux : carotte, brocolis patate douce, ananas, pomme, poire, mangue… Autant de goûts à partager avec bébé ! J’aime beaucoup le format gourde des produits car c’est super facile à transporter partout ! Pour les légumes, il suffit de les faire réchauffer avant de les servir; pour les compotes sucrées, je clipse une petite cuillère pour le plus grand bonheur de ma mini qui adore manger comme une « grande » !




Il y a juste ce qu’il faut et surtout que du bon ! En plus, la marque Good Gout propose une vraie gamme après la diversification avec des recettes équilibrées et inventives pour l’enfant qui grandit. Cela permet de prolonger facilement l’offre.







Et en plus , Good Gout veut faire bouger les choses en matière d'éveil au goût et a lancé une grande consultation à laquelle vous pouvez participer ici jusqu'au 7 janvier.

Et puis aujourd’hui, il y a même des petits pots qui sont aussi bons que du fait-maison ! C’est le pari qu’a fait la marque Little Gustave, la première gamme de petits pots réalisés de manière artisanale. Tout est fait à la main : du lavage des légumes, en passant par leur épluchage ou leur découpage. Les ingrédients  sont cuits à la vapeur, puis les petits pots remplis et encapsulés. Toute cette préparation manuelle permet une qualité unique toute en transparence, suivant le rythme des saisons et made in France. Little Gustave fonctionne sur abonnement avec chaque semaine une nouvelle sélection de 9 petits pots adaptés aux âges de l’enfant. Pour les recevoir, il suffit de s’enregistrer avec l’âge de l’enfant à nourrir et hop vous êtes livrés en quelques jours ! J’ai reçu une commande pour ma puce et j’ai été bluffée par la qualité des textures et des goûts. Ma puce apprécie et de mon côté je valide la démarche. En plus les prix proposés sont assez intéressants puisqu’en fonction du nombre de petits pots commandés le pot à l’unité revient entre 1,60 et 2 €.









On peut dire que les marques d’alimentation infantile ont beaucoup progressé. Les grands groupes ont joué le jeu de la transparence, se sont inspirés de plus petites marques. Les petites marques ont su imposer des exigences de qualité en innovant par des recettes ou des formats inédits. Dans une démarche éco-responsable, je regarde tout ce qu'on mange encore et toujours et j'essaie de limiter les produits "nocifs" . Il y a beaucoup de choses que j'ai éliminé mais j'ai confiance en certaines marques d'alimentation infantile notamment dans celles que j'ai citées.

En tant que maman j’ai évolué aussi parce que les petits pots pour bébé n’ont plus rien à voir avec ce qui existait auparavant. Aujourd’hui, j’ai le choix entre des produits de qualité et je peux avoir confiance dans l’offre que je trouve dans mes supermarchés ou sur le net.
Je vois dans le petit-pot un facilitateur de vie, un accompagnateur de mon quotidien qui me permet de choisir le meilleur pour mon bébé.

Ma petite L. aime tous les goûts, elle mange volontiers des bons petits plats, des petits pots bio ou les bonnes purées de la crèche. Elle découvre, tâtonne, se familiarise et poursuit sa diversification de la même manière qu’elle l’a commencé : avec simplicité et authenticité !

Et vous, adepte des nouveaux petits pots ou fidèle à la purée maison ?






mardi 20 novembre 2018

"These shoes are made for walking "



Pour une fois c’est de mode adulte dont je vais vous parler ici !

Car il y a quelques temps j’ai eu le plaisir de recevoir une superbe paire de derbys en daim de la marque Hush Puppies.

Pour tout vous dire, je ne connaissais pas du tout cette marque américaine auparavant. Elle est née en 1958 et propose des chaussures décontractées, souples qui permettent d’être chaussé confortablement en toutes circonstances. Elle s’adresse aux femmes, hommes et enfants et propose également des accessoires.

Beaucoup de modèles reprennent des classiques du genre : bottines, sandales, mocassins ou derbys dans un style casual chic qui va à tout le monde.

J’ai d’ailleurs choisi une paire de derbys gris clair, à la fois élégantes et confortables. Elégantes car elles sont très jolies avec leur forme fine, la qualité du daim et la couleur gris perle qui va avec tout. Je peux les porter avec des pantalons, robes ou jupes, elles ont toujours du style !


Et surtout j’étais étonnée mais elles sont hyper confortables ! J’avais peur qu’elles me fassent mal à l’arrière du talon (comme cela est souvent le cas avec les ballerines ou les Derbys) mais j’ai pu les porter toute la journée sans peine.


La hauteur, le confort de la semelle permettent d’avaler les kilomètres du bitume parisien.
Ce sont vraiment des chaussures faciles, plus chics que des baskets et plus décontractées que des ballerines.

Les collections Hush Puppies se renouvellent régulièrement tout en gardant leur identité forte. En plus, j’étais étonnée de trouver chaussure à mon pied chez une marque américaine (car je chausse du 35 ce qui me laisse souvent peu de choix…).



Enfin les prix sont tout à fait raisonnables compte tenu de la qualité des chaussures (qui n’est pas sans rappeler les chaussures Arche).

Alors avouez-le, elles ont du chien ces jolies chaussures ? 


C’était mon #Mardibeauté pour Parisienne à Vincennes.





jeudi 15 novembre 2018

Rose Indigo donne une seconde vie aux vêtements d’enfants !



C’est un fait, les enfants grandissent à vue d’œil et il faut sans cesse renouveler leurs vêtements.

Entre les craquages sur les jolies nouveautés dans les nombreux magasins enfants qui existent, les bons plans entre mamans (où l’on se repasse les vêtements) et les sites de seconde main, il y a beaucoup de façons de renouveler la garde-robe de nos chères têtes blondes…

J’essaie d’adopter dans mon quotidien une démarche plus responsable notamment dans mes achats alors quand Rose Indigo m’a proposé de tester son site de vêtements pour enfants d’occasion, j’ai dit oui  car j’avais envie de le recommander à ma communauté.

Depuis 2010, Rose Indigo propose des vêtements pour habiller les enfants, garçon ou fille, de la naissance à 12 ans. Ces vêtements sont rigoureusement sélectionnés parmi des produits de marque et sont proposés à petits prix.

Pour 45 euros (FDP inclus), j’ai ainsi reçu 2 pyjamas, une salopette et une barboteuse pour ma mini et un short pour ma grande. J’avais choisi des produits Petit Bateau car j’aime beaucoup cette marque pour mon bébé et le site en propose beaucoup ainsi que des vêtements Okaidi, DPAM, Tape à l’œil, Sergent Major ou encore des marques plus select comme Jacadi, Cyrillus, Timberland ou même parfois Kenzo ou Baby Dior.


La navigation sur le site est très facile : on peut entrer des filtres pour affiner sa recherche, sexe, âge, catégories ou saisons. La sélection se fait rapidement. Les produits sont bien présentés en entier et les photos reflètent très bien la réalité du produit. Par contre, je trouve que ce serait plus harmonieux de n’avoir que des photos sur fond blanc car cela présente mieux les produits et c’est plus moderne que les fonds colorés. Pour chaque âge, une petite description du dressing idéal de l’enfant est proposée afin d’aider les parents à choisir au mieux.

Une fois la sélection faite et le panier validé, la livraison est super rapide ! J’ai reçu mon colis deux jours après, les vêtements étant soigneusement emballés dans du papier de soie accompagnés d’une sucette et d’un ballon.



J’ai également été séduite par les vêtements : impeccables et repassés, ils m’ont donné entière satisfaction !

La marque sélectionne vraiment rigoureusement les vêtements qu’elle va vendre et elle peut même venir chez vous  pour vous aider à vider vos placards !

La seconde main avec Rose Indigo c’est facile et de qualité ! En plus, il y a très régulièrement des promos et des réductions  ou des partenariats sympas (en ce moment des boites collector  de bonbons Haribo ).