vendredi 20 juillet 2018

Changer facilement de fournisseur d’énergie en faisant des économies avec Butagaz



Depuis une dizaine d’années, il est possible de choisir un autre fournisseur d’électricité qu’Enedis ou de gaz que GRDF pour son logement.

Cette ouverture à la concurrence à clairement fait baisser les tarifs en vigueur et il n’est pas inutile de se renseigner notamment à l’occasion d’un déménagement par exemple.

Cependant si l’idée est séduisante sur le papier, on est parfois vite découragé par toutes les démarches à effectuer pour rendre ce changement effectif.

En tout cas, moi c’est clairement le genre de chose qui m’empêche de changer de fournisseur ou d’opérateur. La perspective de passer mille appels, de devoir écrire moults courriers ou mails de résiliation me décourage d’avance et fait que je garde mes interlocuteurs sans même regarder ce qui se passe ailleurs…

Cependant je pourrais changer d’avis grâce à l’offre très attractive proposé par Butagaz, fournisseur de gaz et d’électricité.

Pour changer en un clic de fournisseur, Butagaz a lancé le Scan facture, un système ingénieux où il suffit de prendre en photo sa facture de gaz ou d’électricité. Ce concept inédit, Butagaz l’a développé lors d’un concours avec l’un de ses partenaires. Il requiert une technologie de reconnaissance de caractères (OCR). Celle-ci détecte les 14 chiffres du compteur et différencie une facture de gaz d’une facture d’électricité. A partir de là, Butagaz s’occupe de tout. Il vous suffit de la poster sur le site Butagaz qui récupère l’historique et se met en relation avec votre ancien fournisseur.

De plus, tout est pris en charge gratuitement par Butagaz, pas de frais de résiliation à payer !

Par ailleurs, l’abonnement est résiliable à tout moment, il est alors possible de retourner chez son ancien fournisseur ou d’en choisir un autre.


Et bien sûr, Butagaz s’engage à ne pas créer de coupure : soit chez vous, soit dans votre futur chez vous à condition bien sûr de respecter certaines règles comme le précise cet article.

Et cerise sur le gâteau, changer de fournisseur c’est clairement faire des économies qui allègeront le budget famille ! En s’y prenant bien c’est jusqu’à 200 € par an ! Faites le test en deux clics sur leur site

On peut en faire des choses avec ce budget supplémentaire et c’est d’ailleurs ce qu’on a demandé à des mamans blogueuses dans cette vidéo.

Perso, en ce moment, je miserai sur une petite soirée en amoureux suivi d’un bon spa.

Et pour finir Butagaz vous offre 3 mois d’abonnement gratuit avec le code PDM2018

(Offre réservée aux nouveaux clients particuliers Butagaz électricité ou électricité & gaz naturel, conditionnée à la souscription d’un contrat de fourniture d’électricité ou électricité & gaz naturel entre le 5/06/2018 et le 31/12/2018 (inclus) en France métropolitaine continentale)

Ca donne bien envie de changer tout ça non ?


Article sponsorisé


mercredi 18 juillet 2018

Maya l’abeille 2, les jeux du miel sort au cinéma !



Parmi les héros qui ont traversé les années, Maya l’abeille est certainement une des plus emblématiques.

Comme j’ai aimé petite suivre les aventures de la petite abeille, dub bourdon Willy et de tout cet univers bucolique ! C’était mignon, instructif et cela a marqué mon enfance.
Alors quand il y a quelques années, Maya est revenue au cinéma, j’ai eu plaisir à partager à nouveau ses aventures.

Aujourd’hui sort un nouvel opus baptisé Maya l’abeille 2 : les jeux du miel pour lequel Jenifer et Lou ont prêté leurs voix. 


Mes deux ainés étant désormais un peu grands pour ce type de programme, j’ai envoyé ma sœur, ma nièce de 6 ans et mon neveu de 3 ans découvrir la projection en avant-première.

Synopsis :
Maya va enfin participer aux Grands Jeux du Miel ! L’enjeu est de taille : Maya doit absolument gagner, sinon elle devra livrer tout le miel de sa ruche à l’Impératrice des abeilles !
Maya, Willy et leurs amis vont devoir se surpasser pour battre l’équipe de Violette, une adversaire aussi rusée et maligne que mauvaise joueuse !


Son avis sur le dessin animé (qu’elle a pu voir dans un petit cinéma au décor atypique et qui accueille les spectateurs dans une salle en sous-sol sur des canapés très moelleux) :
« Ma fille de 6 ans a adoré le film surtout le personnage de Maya. Elle a beaucoup aimé sa voix et sa gentillesse. Mon fils de 3 ans lui a trouvé ça un peu long mais il a beaucoup aimé la course. Je pense que c'est un film plutôt adapté au 4 à 7 ans. L'histoire est accessible convenant aux plus jeunes. L’histoire est simple, mais niveau humour cela manque un peu de peps par rapport à certains films d'animation contemporain. En revanche, j'ai trouvé l'animation et les couleurs plutôt très bien. Les personnages sont attachants et variés. »


A l’heure où les abeilles semblent en danger, je trouve cela sympa de les retrouver dans un dessin animé et de sensibiliser ainsi de manière indirecte les plus jeunes à leur existence qui est fondamentale sur notre planète.

En cette période estivale, c’est également un joli dessin animé à découvrir en famille !

Maya l’abeille 2 : les jeux du miel
Avec les voix de Jenifer et Lou
Sortie en salles le 18 juillet 2018
A partir de 3 ans .


mardi 17 juillet 2018

La Minu d’Uppababy, la citadine idéale (Test et avis)



Si vous me suivez sur Instagram, vous avez peut-être vu qu’il y a un mois, j’ai découvert la poussette Minu d’Uppababy lors d’une présentation presse chez Simone suivie d’un cours de Fitpoussette. J’avais adoré ce cours animé par Cynthia Brown, une reine du Fitness qui s’adresse aux mamans avec des cours super pro et qui en plus est vraiment très sympa. Elle nous a ainsi montré des exercices à réaliser avec la poussette pour se muscler les bras, le dos et les abdos.

J’ai ensuite pu partager un moment avec la fondatrice de la marque Uppababy et découvrir la Success story de cette marque américaine. Alors jeunes parents, Lauren et Bob Monahan ont fondé la société Uppababy pour répondre à un besoin simple et évident : créer des poussettes et des produits bébé plus légers, plus pratiques et plus design. Ainsi, le but est aussi de casser un peu les standards des poussettes et de s’intéresser à rendre ces produits plus performants, plus modernes tout en conservant un maximum de confort pour le bébé. Innovation et sophistication pourraient être les maitres mots pour définir Uppababy. Les produits sont robustes afin de s’adapter à tous les terrains.

En plus de cela, Uppababy c’est un service client irréprochable qui écoute ses clients et propose aussi de remplacer les pièces défectueuses en un temps record.

Aux Etats-Unis sont nées la poussette Vista et la poussette Cruz, deux citadines adaptées à ce marché déjà très bien pensées. Mais aujourd’hui que la marque veut percer en Europe, la poussette Minu vient compléter cette gamme en proposant une citadine ultra légère, étroite et hyper facile d’utilisation de la naissance à 3 ans.


J’ai beaucoup aimé rencontrer Lauren et sa fille âgée d’environ 16 ans car c’est toujours chouette d’accompagner une société à échelle humaine avec de vrais engagements derrière. J’ai senti toute la passion et l’envie d’être au service des parents d’aujourd’hui.

En France les produits Uppababy sont distribués par une autre marque de référence Gamin Tout terrain.

Après cette journée, j’ai eu la chance de repartir avec la poussette Minu, qui 1 mois plus tard s’est imposée comme MA poussette grâce à ses nombreux atouts.

Avant de commencer, une petite vidéo pour vous la présenter.



Elle est ultra compacte en version dépliée et en version pliée.


Dépliée, elle est peu large et légère parfaite pour la vie parisienne (et la vie citadine en général). Elle passe partout : petits trottoirs, portes du métro, ascenseur… Comme elle est super légère, on peut aussi la porter si besoin. Avec elle, je n’ai pas peur de prendre le métro même si je sais que je vais avoir des escaliers à monter et à descendre ou de prendre le bus car elle prend peu de place dans les transports en commun.
En plus mon ascenseur est régulièrement en panne et grâce à sa légèreté, je peux monter les trois étages avec mon bébé dedans sans trop de peine.



Pliée, elle forme un petit cube compact qui se range facilement partout (même dans un petit local ou dans un placard) et ne prend pas de place dans le coffre de la voiture. Sa petite taille permet aussi de la mettre en soute dans certaines compagnies aériennes.

Elle se conduit très facilement : il m’arrive très souvent de la manœuvrer d’une main sans difficulté. Ses roues sont fluides, sa légèreté la rend compatible avec beaucoup de terrains. Et le système de freinage est ultra malin : vert elle avance, rouge elle est bloquée en un coup de pied.


Confortable aussi pour le bébé. Ma petite L. n’a que 4 mois et en principe elle devrait être encore dans un kit bébé (qui existe d’ailleurs) mais comme son siège est inclinable, je l’y ai installée pour nos balades en ville. Et elle s’y plait beaucoup : je la mets en position la plus allongée pour le moment et je l’attache avec la ceinture 3 points. Comme elle est très curieuse, elle adore voir la route autour d’elle et quand elle est fatiguée, elle s’endort facilement.

Son pare soleil est très grand avec une partie anti UV SPF 50 pour protéger bébé du soleil. Une petite fenêtre sur le dessus permet d’aérer bébé et de l’observer. Celui-ci peut être déplié en deux temps selon le degré de protection nécessaire.



La poignée tout en cuir est très agréable à tenir et donne un effet chic à la poussette.

Je suis archi fan du panier qui est immense pour une citadine avec en plus une double entrée pour ranger les courses des deux côtés. C’est super pratique !


Mais le plus impressionnant dans la poussette Minu est clairement son système de pliage et dépliage qui se fait vraiment à une main ! Pour vous le prouver, j’ai réalisé un petit film où je plie et déplie la poussette avec bébé dans l’autre bras.



Impressionnant non ?

Et en plus, la poussette pliée tient debout toute seule.

Evidemment, le prix est assez élevé (environ 450 €) mais cela se justifie par ses nombreux atouts et son utilisation quotidienne va rapidement rentabiliser l’investissement de départ.


Vraiment, je ne peux plus m’en passer et c’est la poussette idéale pour la ville convenant aussi bien au bébé qu’aux parents.

Merci à mon fils d'avoir été mon photographe d'un jour.









jeudi 12 juillet 2018

La Petite fille qui faisait des bulles



Une douce après-midi chaude et ensoleillée dans un jardin à la campagne.

Une petite fille gracieuse avec sa capeline.

Elle danse telle une sylphide au milieu d'un ballet de bulles de savon.


Cette image est vraiment jolie, elle semble raconter une histoire…

Cette histoire c’est celle de la petite M. qui découvre le Gazillion Tornado, un appareil qui fait des bulles automatiquement et qui fonctionne sur piles.

Avec 4500 bulles par minutes, la machine à bulles Tornado de Funrise est le partenaire idéal pour éblouir les enfants. Après avoir inséré le flacon de solution savonneuse, il n’y a plus qu’à appuyer sur le bouton pour avoir un tourbillon de bulles. 

L’utilisation est très simple, il faut juste trouver le sens du vent pour profiter ensuite des bulles.

C’est un produit qui plaira notamment aux plus petits, dès 3 ans et qui ravira les plus grands par sa poésie.

Il peut s’utiliser pour jouer ou bien pour créer une ambiance lors d’une fête par exemple.

Il est vendu dans tous les magasins de jouets au prix conseillé de 14,99 €.

Vous connaissez ce jouet de l'été ?

Plus que des mots, les images parlent d’elles-mêmes.












mardi 10 juillet 2018

Le défroisseur Steam & Go de Philips (Test et avis + concours )



Je ne déteste pas repasser mais je repasse très peu car je n’ai plus le temps !

Avec au moins 1 machine par jour et 3 enfants, repasser les vêtements est devenu une option et je ne le fais que pour les vêtements qui en ont besoin.

Malgré cela, ma panière ne désemplit pas et je ne mets pas certains vêtements faute d’avoir le temps de les repasser.

Mais ça c’était avant !

Car maintenant quand je n’ai pas le temps de repasser, je défroisse !

Depuis quelques semaines, j’utilise en effet le défroisseur Philips Steam & Go, idéal pour les retouches rapides et les textiles délicats.


Je n’avais jamais utilisé de défroisseur avant et je suis surprise de la qualité du résultat. C’est très simple d’utilisation : il suffit de remplir d’eau le réservoir, de le brancher puis d’attendre secondes que cela soit assez chaud et hop il est prêt !



La première fois que je l’ai utilisé c’était pour donner un coup de frais à nos vêtements avant un mariage. Nous avions fait 6 heures de route et nos vêtements avaient besoin d’être nickel. J’avais pu facilement glisser l’appareil dans la valise.

J’ai commencé par défroisser la chemise en coton de mon mari et c’était impeccable et vraiment facile. J’ai réitéré l’expérience sur ma combi en polyester et là encore 0 soucis.


J’ai utilisé l’appareil en position verticale en tenant les vêtements mis sur cintre avec le gant pour ne pas me brûler. Mais c’est surtout une précaution due à la vapeur car en réalité, il est très sur.

En 5 minutes nos vêtements étaient parfaitement repassés et sans faux pli.

Depuis, je l’utilise régulièrement à la maison pour défroisser mes vêtements le matin ou le soir avant de me coucher. Je n’ai pas besoin de sortir la planche, je le fais soit sur une table ou un coin de mon lit où j’ai posé avant une serviette, ou bien directement sur le vêtement suspendu sur le cintre.

Je trouve ce système hyper pratique et bien pensé pour nos vies à mille à l’heure.

Pour résumer, le Steam & Go de Philips, c’est :

  • Un appareil qui fonctionne à la verticale et à l’horizontale
  • Une plaque chauffante SmartFlow pour de meilleurs résultats
  • Design compact parfait pour le rangement
  • Une utilisation sûre sur tous types de tissus
  • Prêt à être utilisé en 45 secondes
  • Réservoir à eau amovible de 70 ml
  • Zéro pli sans effort

J’aurais ajouté pour ma part une petite housse assortie pour le ranger.

Son prix : 49,90 €

Je vous propose d’ailleurs de gagner ce défroisseur révolutionnaire sur ma page Instagram. 

C’était mon #mardibeauté pour Une parisienne à Vincennes.


lundi 9 juillet 2018

Moi j’aime bien les petites mamies qui aiment les bébés



Oui c’est vrai je les aime bien ces petites mamies qui ont les yeux qui pétillent quand elles voient un bébé…

Pas celles qui vous donnent des conseils à la manière de « De mon temps, on … »

Pas celles qui touchent votre bébé sans vous demander…

Pas celles qui ont l’âge de ma mère…

Non je vous parle de ces petites mamies qui ont un âge canonique, de celles qui savent que leur passage sur cette terre n’est pas éternel.

Celles-là quand elles voient un bébé, c’est toute leur jeunesse qui leur revient en pleine face, tel un feedback sur leur vie.

Je n’ose pas leur demander ce qu’elles voient : est-ce qu’elles se revoient jeunes mamans pouponnant des bébés qui sont du 3ème âge aujourd’hui ?

Est-ce qu’elles se revoient enfant, au temps d’une innocence sublimée par l’éloignement des années ?

Depuis que ma petite L. est née, je retrouve cet échange avec ce 4ème âge qui semble souvent affranchi de la bienséance et des conventions.

C’est de l’émotion que je vois quand elles regardent mon bébé, parfois même des larmes leur montent…

Un jour, j’ai croisé un couple avec une très vieille dame qui avait dû être très belle autrefois. De ce temps passé, elle avait gardé la coquetterie même si son corps ne lui répondait plus. Elle s’appuyait sur sa moitié (plus en forme), elle devait commencer à souffrir de sénilité mais elle m’a touchée quand de sa petite voix fragile, elle m’a demandée si elle pouvait regarder mon bébé.

Elle a plongé le temps d’un instant ses yeux bleus clairs et profonds dans les yeux bleus et innocents de ma poupée.

Et j’ai eu l’impression que ces deux personnes étaient détentrices d’un savoir ancestral et immatériel.

Le visage de cette mamie s’est illuminé et ses yeux n’étaient plus ceux d’une nonagénaire mais avaient retrouvé la douceur de sa jeunesse.

L’échange a duré quelques secondes mais il était empreint de beaucoup de force.
Moi j’aime bien les petites mamies qui aiment les bébés parce que je trouve cela rassurant sur le monde qui nous entoure.


Nous sommes des humains et ce genre de moments est là pour nous le rappeler.

Dans Ponyo sur la Falaise des studios Ghibli, il y a une très belle scène à la fin sur le passage entre les générations. C’est plein de symboles et de métaphores sur ce cycle qu’est notre vie.

Pour les petites mamies qui aiment les bébés c’est un shoot de vie, parfois une émotion qu’elles ne contrôlent même pas elles-mêmes. C’est même parfois plus fort qu’elles, comme un besoin vital d’approcher ce tout petit.

J’ai vu des yeux s’embuer juste pour un regard de bébé, j’ai vu des mains trembler d’excitation devant cette peau douce de tout-petit, j’ai vu des corps s’animer, des sourires se former et des visages s’éclairer…

C’est une confrontation entre une fontaine de Jouvence et un puit sans fond. Un être attiré par un autre alors même que tout les sépare… Un échange immatériel intense et irrésistible.

Alors oui, tant qu’il y aura des mamies pour aimer les bébés, je serai tranquille.



jeudi 5 juillet 2018

Mon bébé s’éveille avec la gamme Sensibul d’Oxybul



Dix ans après ma dernière maternité, je redécouvre avec notre petite L. les jeux et jouets d’éveil. A 4 mois, elle s’intéresse déjà à beaucoup de choses et est stimulée par ses grands frère et sœur. De l’avis général, elle n’est pas en retard sur le plan de l’éveil que ce soit dans la motricité ou dans l’éveil des sens.

Alors qu’elle venait de naitre, j’avais reçu un superbe lapin de la marque Oxybul, le petit Léandre musical dont j’avais parlé sur le blog. Ce lapin a de nombreuses fonctionnalités qui éveillent les sens de bébé : le toucher avec des matières diverses, l’ouie avec une fonction musique et des petites billes qui font office de grelot… Elle peut le mettre à la bouche sans souci et toutes les couleurs du lapin lui plaisent beaucoup. On peut dans son cas parler de coup de cœur pour le lapin Léandre qui est d’ailleurs plébiscité par les professionnels de la petite enfance qui travaillent avec les équipes Oxybul. Elle ne se lasse pas de jouer avec.

4 mois après, il reste son jouet préféré.



Léandre le lapin fait partie de la gamme Sensibul, marque propre d’Oxybul , créée spécialement pour les premiers mois de bébé. Il s’agit de proposer des produits adaptés aux plus jeunes tant par leurs fonctionnalités que par les matières ou les couleurs.


Lors d’une journée presse, nous avions pu découvrir toute la richesse de la gamme Sensibul : des petits jouets et un superbe tapis d’éveil. A peine avais-je installé ma petite L. sur le tapis qu’elle a semblé s’y sentir hyper à l’aise. Depuis j'ai eu le plaisir de le recevoir.

Le tapis activités et contrastes Sensibul est un tapis de 100X100 cm composé de 9 carrés de tissu différents aux matières douces et aux couleurs variées. 15 activités y sont proposées : balle avec grelot, un miroir, une maison, un véhicule vibreur à tirer… pour des heures de jeux. Le bébé peut y être installé dès la naissance et découvrira toutes ses fonctionnalités en grandissant. Il est en polyester et lavable en machine à 30 °.



Depuis un mois que nous l’avons, je l’ai vu progresser. Elle s’y retourne, apprécie les différentes sensations de matières, aime son confort. Je le trouve particulièrement réussi car il est suffisamment grand pour que bébé soit à l’aise et en sécurité. Avec ses couleurs, il a un design qui s’intègre bien dans un intérieur contemporain tout en plaisant à bébé. Chaque case a une fonction, une matière ou une couleur différente. Avec sa housse de protection, il se range facilement et prend peu de place.






J’avais regardé beaucoup d’autres tapis d’éveil mais aucun ne me plaisait : trop colorés, trop simples au contraire, trop peu confortables ou trop petits, parfois même assez laids….

Je lui pose différents jouets qu’elle essaye d’attraper et parfois aussi son portique en bois.*

Elle joue ainsi avec d’autres produits de la gamme Sensibul comme un petit hochet multifonctions qu’elle adore ou son cube d’activités en tissu. Elle a aussi le grand frère de Léandre qui est un lapin à habiller et à déshabiller.











Ce qui est top avec la gamme Sensibul c’est qu’on voit immédiatement l’enfant s'amuser et se développer par le jeu. Tout est pensé pour suivre l’évolution du bébé dans ses premiers mois.

C’est une gamme que je ne connaissais pas avant mais que je recommande volontiers. Les prix proposés sont en plus tout à fait corrects.

Et quand je vois le plaisir qu’elle prend à y jouer, je sais que c’est la meilleure des recommandations !