lundi 7 septembre 2020

Découvrir Paris en bus électrique (une autre façon de découvrir la capitale en famille)



Capitale à taille humaine, il est possible de découvrir Paris à pied, à vélo, en transports en commun, en naviguant sur la Seine… Nous adorons nous balader dans les petites rues, partir pour de longues balades à travers les quartiers de Paris, tous si différents et intéressants. 

Nous avions aussi pu la découvrir par la voie fluviale en empruntant les Bateaux Mouches et le Batobus et j’avais déjà expliqué à quel point c’était enrichissant de voir sa ville autrement. Cette fois, nous avons été invités à découvrir les plus beaux monuments de Paris en bus (électrique off course !) par Open Tour Paris qui lance une visite 100 % jeune public, le Kids Tour. 

Confortablement installés sur le toit du bus, dans le respect des distanciations sociales en vigueur, nous avons embarqué un samedi après-midi ensoleillé pour une balade d’une heure 30 pendant laquelle les enfants apprennent à découvrir la capitale avec une animatrice dédiée. Les parents sont au fond du bus pouvant écouter les commentaires tout en jouissant à loisir de la balade et les enfants de 4 à 12 ans sont devant captivés par ce que leur raconte l’animatrice. C’est une vraie spécialiste qui fait la visite alternant entre informations sur l’histoire de Paris et de ses monuments et moments ludiques avec des jeux, des blagues et même des ballons. Les enfants présents étaient tous très intéressés et ont eu l’air d’apprécier la visite. La visite permet de redécouvrir les monuments phares de Paris comme l’Opéra, le Louvre, Notre Dame, l’Obélisque de la Concorde, la Tour Eiffel, l’Arc de Triomphe etc… 











Pendant ce temps, j’ai pu voir encore sous un nouvel angle la ville de mon cœur. En effet, il n’est pas très courant de pouvoir admirer la frénésie de la ville à une telle hauteur. C’est parfois comme une vision photographique avec des scènes de la vie parisienne comme les queues devant les magasins iconiques de la capitale (ici devant la pâtisserie de Cédric Grollet), les bouquinistes le long de la Seine, la circulation au-dessous. 




D’autres fois, on est comme devant un tableau majestueux pouvant admirer un monument de très près. Et puis il y a la possibilité de voir les façades de nombreux immeubles à une hauteur très intéressante. On voit la diversité des immeubles et des décors notamment lorsque l’on passe le long des quais. 













 Le fait que les enfants soient devant permet aussi à l’adulte d’apprécier autant sa visite avec un temps pour lui qui est très appréciable (même si dans mon cas, j’avais une petite passagère sur les genoux qui m’a bien occupée ;-) Cependant, malgré son jeune âge, elle a également vraiment apprécié la visite. Un autre point appréciable est que le bus est électrique et donc complètement silencieux et comme Paris s’est vidé de ses touristes et de ses voitures, on passe un moment très agréable. 



 Je recommande cette nouvelle idée sortie à faire pour les petits parisiens ou pour le jeune public de passage dans la capitale car elle permet de découvrir facilement et intelligemment la ville et ses trésors. 

Renseignements, tarifs et réservations sur le site Open Tour Paris 

Départ depuis Opéra.


jeudi 3 septembre 2020

Redécouvrir le Château de Versailles

 

L’un des effets positifs de cette crise sanitaire mondiale sans précédent est de permettre aux autochtones de visiter les monuments de leur pays sans une horde de touristes. Même si cela est bien regrettable pour tous ceux qui dépendent de ce secteur, j’avoue trouver quand même cela bien agréable notamment pour les monuments d’habitude pris d’assaut.

C’est ainsi que nous avons décidé pendant l’été de (re)découvrir le Château de Versailles en famille explorant à la fois le Palais et une partie des jardins.

Pour découvrir ce joyau du 17ème siècle, j’avais pris des billets sur le site de réservation d'activités et de visites locales, Musement, en début d’année, bien avant la Covid, afin d’éviter de devoir faire la queue. Lors de mon périple à Séville l’an dernier avec ma grande, j’avais déjà utilisé ce type de service qui centralise les réservations pour les monuments d’une ville et/ou d’un pays et j’avais trouvé cela hyper pratique. Sur un même site, on trouve des propositions de visites dans différents monuments à des tarifs souvent avantageux. Cela évite d’aller récuperer billets et coupe-files sur chacun des sites des monuments et cela permet de découvrir des visites guidées auxquelles on n’aurait pas pensé. Sur le site de Musement par exemple, on peut sélectionner ses envies par ville (dans de nombreux pays) mais également par typologie selon si on souhaite des activités culturelles, sportives, gastronomiques… C’est super bien fait et cela donne envie de découvrir un peu les mœurs et les habitudes locales.  En plus des pass et autres coupes files, il y a des articles qui permettent d’en savoir plus sur tel monument ou telle activité.

Une fois mon choix fait, j’ai reçu mes billets par mail et nous avons ainsi pu éviter la queue à la caisse (même si covid oblige, il n’y avait finalement pas foule).

Un site et une appli à avoir dans ses favoris si vous aimez découvrir les merveilles qui se cachent dans votre ville ou dans les pays que vous avez envie de visiter (là où c’est possible).

Il y avait bien longtemps que je n’avais été au château de Versailles. Ma dernière visite remontait à l’époque où étudiante à l’Ecole du Louvre, je parcourais les musées afin de parfaire ma connaissance en Histoire de l’Art. J’avais eu une visite assez privilégiée à la découverte des principaux espaces et œuvres d’art du palais et des jardins. C’était en hiver et je me rappelle m’être promis de revenir dans ce symbole de la démesure à la Française.
Et puis les années ont passé et je n’y suis jamais retournée.

Entre temps, nous avions visité plusieurs fois Vaux-le-Vicomte, préfiguration à taille humaine, du château de Louis XIV et j’avais envie de partager avec les enfants celle de Versailles.



Le palais reste éblouissant à l’extérieur comme à l’intérieur avec ses dorures, ses boiseries, tous les chefs d’œuvre du Grand Siècle et des périodes ultérieures réunies en son sein. On se sent tout petits dans ses immenses pièces dont pas un mur n’est exempt de décors, on trésaille au craquement du parquet Versaillais sous nos pas, on apprend un peu plus sur l’Histoire du Château notamment en début du parcours grâce à des salles chronologiques avec maquettes et tableaux. Bizarrement, la Galerie des Glaces paraît petite mais c’est parce qu’elle est coupée en deux pour fluidifier la visite. On est par contre happée dans la dernière pièce, la Galerie des Batailles, pièce toute en longueur qui rappelle à travers des tableaux historiques toutes les grandes batailles du Royaume.











Si la visite permet de bien voir les pièces phares et les grandes étapes de la vie du château au fil des époques, il manque un supplément d’âme au palais. On finit par s’y ennuyer et par « subir » un peu de sa majesté. C’est lié à la fois à l’immensité du lieu mais également, je pense, à l’affluence des années précédentes qui faisaient la part belle aux visiteurs étrangers qui venait découvrir ce trésor au pas de course. On dirait que du coup, le château n’est qu’un vaste espace à destination de ce public pressé. Il pourrait être intéressant pour les conservateurs du lieu de repenser la visite en fonction du contexte actuel et de la rendre plus ludique et interactive avec par exemple des comédiens en costume, la location de déguisements pour les plus jeunes…

Les jardins sont, au contraire, un espace de liberté inspiré par le sens de la Fête qu’avait Louis XIV. La magnificience des jardins à la française créés par Le Nôtre reste intacte : pelouses, bosquets, haies sont embellis par les sculptures de dieux et déesses grecques et par les bassins et fontaines. La musique baroque est diffusée dans le parc et cela contribue à rendre la balade très agréable. Il y a peu de coins d’ombre mais il ne faisait heureusement pas trop chaud lorsque nous y sommes allés. J’ai beaucoup aimé les recoins créés par les bosquets. Le parc est immense et avec notre petite L, nous n’avons pas tout exploré car après la visite du château, elle commençait à être fatiguée. Nous avons poussé jusqu’au bassin d’Apollon qui est quand même somptueux avant de rebrousser chemin.












Notre visite s’est déroulée dans des conditions très agréables et nous avons pu profiter d’une partie de ce beau domaine.

Et vous, est-ce que vous connaissez Versailles ?

 

 

dimanche 14 juin 2020

Porter de Jolies culottes !



Si j’avais déjà amorcé une transition écologique en matière d’alimentation privilégiant le local, le bio et le saisonnier, bien avant le confinement, j’ai comme tout le monde depuis quelques mois décidé de mieux consommer dans différents domaines à commencer par celui de l’habillement.

J'aime beaucoup la mode et j’ai souvent tendance à avoir des achats compulsifs et à petits prix dans des grandes enseignes. Pourtant, j’essaie aussi de changer en privilégiant de plus en plus des marques françaises ou européennes et de qualité quitte à payer plus cher. Pour les enfants, c’est un peu compliqué car ils grandissent vite et il faut souvent renouveler la garde-robe. Je n’ai pas toujours d’autres choix que la mode peu chère… 

Mais même pour eux, j’aime les belles matières, les jolies coupes et l’originalité !

Récemment, j’ai découvert sur les réseaux sociaux une marque de sous- vêtements pour femme et enfant qui réconcilie qualité et petit prix, Jolies Culottes.

Fondée par deux femmes issues de l’univers de la lingerie, l’idée est de proposer des sous-vêtements confortables, fabriquées en Europe, en coton biologique et à petits prix.

5 pilliers définissent cette marque : le côté Bio avec le label Oeko-tex sur tous les sous-vêtements ; designés en France, les sous-vêtements sont fabriqués dans une usine familiale du Portugal et la marque à une action éthique grâce à des actions envers des associations environnementales ; transparente, la marque dévoile tout sur ses coûts et ses marges ; accessible, Jolies Culottes a eu l’idée de miser sur les petits prix, et plus encore si vous achetez par lot ! Enfin, la marque se veut inclusive, pensée pour toutes les morphologies (et d’ailleurs leurs photos parlent d’elles-mêmes).


Si la collection femme est vraiment très jolie avec des basiques en coton aux imprimés vintage, des bloomers retro à volants, des shortys en tulle mais aussi des brassières confortables et féminines, en passant par des culottes menstruelles pas gnangnan, j’ai craqué pour la collection enfant hyper originale et craquante.

J’en ai pris 4 : 2 pour ma mini en 2/3 ans, à motifs cerise et à motifs de fleurs et 2 pour ma grande en vichy et à motifs cerise également pour un matchy-matchy très mignon entre sœurs.



La qualité est parfaite pour leurs peaux fragiles et les coupes sont impeccables. Elles m’ont rappelé certaines culottes que j’avais enfant. Elles sont tellement jolies qu’elles ne pourraient porter que ça, non ?

Pour la petite qui commence à se familiariser avec la propreté, je trouve également très important qu’elle puisse porter de jolies culottes qui lui donnent envie.



Je suis vraiment satisfaite de ces jolies culottes et je reste fan de cette marque dans l’ère du temps qui œuvre pour le monde de demain.


Alors, RDV sur le site pour découvrir toutes les jolies culottes !

·        * Produits offerts merci