jeudi 21 mai 2015

Mon havre de paix


Je suis une citadine, une vraie, née à Paris, cette ville est mon terrain de jeu !
J’adore cette ville qui est si riche et si belle. J’y ai mes souvenirs et mes repères. J’aime le fait de pouvoir trouver facilement une baguette de pain, d’aller faire mes courses au Monoprix ou d’avoir accès à la culture…

Mais depuis que je suis enfant, je rêve de campagne et de grand air. J’ai une vison très bucolique de la campagne faite de ciel bleu, de prairies fleuries, de chemins au milieu des champs, de bruits d’oiseaux et d’insectes. C’est une campagne luxuriante et bienveillante qui accompagne mes rêves d’enfants. 

J’aime aussi les grandes maisons qui recèlent  des trésors cachés dans des pièces en enfilade, des bâtisses enfouies derrière de hauts portails en fer forgé décorés d’une glycine parfumée.

Ces visions m’ont toujours plus fait rêver que n’importe quel grand appartement parisien.
Cette nécessité de concilier ma réalité avec mes rêves, ce besoin de nature au sein de ma vie urbaine, se trouve quelque part en Auvergne.

Avec mon mari, nous y avons trouvé un havre de paix qui nous permet de nous ressourcer et de prendre des forces pour aller de l’avant.

C’est un de ces endroits dont on pourrait croire qu’il est habité par les fées et les elfes de Dame Nature tant il est magique.

C’est sur ce petit bout de nature que nous avons bâti les plus belles choses en famille. C’est dans cet endroit que nous avons vraiment l’impression d’être nous-mêmes. Ce terrain nous accueille les bras ouverts, tels que nous sommes et tels que nous avons envie d’être.





Nous n’y sommes pas seuls et pourtant nous y sommes libres. Nous avons tout à y construire et chaque pierre apportée à l’édifice est source de joie et de satisfaction. 

C’est étrange de constater que tel arbuste planté ou tel arbre élagué nous procure un sentiment de bien-être.



C’est là aussi que les enfants s’épanouissent quasi sans contraintes.

Cet petit coin est à nous mais nous ne pouvons y vivre  à l’année alors nous en humons chaque parfum avec délice, nous gravons chaque image dans un coin de notre tête jusqu’à la prochaine fois…



Et de retour à Paris, quand je suis fatiguée, il me suffit de fermer les yeux et de me retrouver dans mon havre de paix.

Et vous, avez-vous un endroit qui vous ressource ?



5 commentaires:

sysyinthecity a dit…

c'est chouette d'avoir un petit endroit comme ça où vous pouvez vous échapper et profiter pleinement !!

JeSsOu a dit…

c'est chouette d'avoir ce genre d'endroit! de pouvoir s'évader comme ça!

lesdelicesdanais a dit…

Mon paradis à moi c'est aussi l'Auvergne mais un peu plus au nord. Je retourne très souvent me ressourcer là où j'ai grandit et je comprends très bien ton choix pour cette région de France. C'est la force de volcans qui nous guide ;) Bises K

Evelyne a dit…

Avant j'avais mon havre de paix, là où j'ai grandit, dans la campagne verdoyante de la Bourgogne. Mon papa était exploitant agricole et avait des grands près où j'adorais me promener... Et puis mes parents ont déménagé il y bientôt 3 ans. Depuis, j'avoue ne jamais avoir retrouvé de lieu aussi apaisant, me permettant de me ressourcer...
Des bises !

arsenal1981 a dit…

Superbe eden en effet ! je pourrais rester la bas non stop ! lol