lundi 19 janvier 2015

Un jardin extraordinaire...


Arriver dans un jardin, son jardin

Humer l’odeur si particulière de la nature, reconnaître les parfums de son jardin

D’un regard en embrasser l’étendue et en découvrir petit à petit chaque détail

Se rapprocher, toucher la surface d’un arbre, s’émerveiller devant une fleur à peine éclose, râler après les mauvaises herbes, en arracher quelques-unes à la main, avoir envie d’ajouter une plante à tel massif… 

Avoir mille pensées devant ce petit lopin de terre, lien si évident avec notre mère nature…

Petit ou grand, domestiqué ou sauvage, à la française, à l’anglaise ou à la japonaise, le jardin est un élément essentiel à notre équilibre et ce n’est pas par hasard que nous sommes si nombreux à rêver d’en posséder un…

J’ai la chance d’avoir mon petit coin de paradis quelque part en Auvergne et sous l’impulsion de mon mari qui lui a donné la vie, nous l’enrichissons fréquemment de nouvelles plantes. Notre leitmotiv  est l’harmonie destructurée. 




Nous sommes également obligés de respecter certaines conditions liées au lieu et au climat. C’est un jardin de montagne qui subit les rigueurs du froid l’hiver et les hausses de température l’été.

C’est pourquoi, nous avons un partenaire privilégié, un ami bienveillant et éclairé qui nous accompagne dans notre quête, notre magasin Truffaut.

J’ai toujours aimé les magasins Truffaut qui sont pour la parisienne que je suis, des espaces de nature au cœur de la ville. Des allées sans fin de plantes en tout genre, des animaux avec même des poules, des accessoires de jardin et aussi un esprit. Mon préféré est celui du Quai d’Ivry car il est très grand, complet et a une terrasse qui est géniale l’été.
Début octobre, nous sommes donc allés faire un tour dans ce magasin afin de trouver les plantes appropriés. Nous avons été très bien conseillés par un jardinier poète qui a identifié les arbustes et plantes de montagne.


Nous sommes ainsi partis avec un Rhododendron « Graziella » violet, un Forsythia « Lynwood »,un groseiller,  une plante appelée Barbe-de-Bouc, un Pennisethum mais aussi des capucines. Comme c’était Halloween, nous avions également craqué pour une citrouille à découper.

Ensuite la magie a commencé…

Bêcher et retourner la terre en famille




Choisir l’endroit parfait pour chaque plante, penser à les planter en tenant compte des couleurs et des hauteurs.

Les installer, creuser la terre, les planter et les arroser pour qu’elles puissent vivre leur vie de fleur.


Les regarder et se demander si elles vont se plaire, si elles vont passer l’hiver et puis se dire "on verra bien au printemps".







Passer un doux moment ensemble. 

Tout le monde participe à la vie du jardin. On en ressort le pantalon plein de terre, les mains un peu griffés. Parfois il nous arrive de tomber sur un ver de terre ou même d’apercevoir une famille de musaraignes. 

C’est tout le mystère du jardinage : c’est simple et difficile à la fois, c’est une activité qui demande de la patience et qui procure pourtant une satisfaction immédiate.



Pour les enfants, faire le jardin c’est comprendre un écosystème et le monde qui nous entoure. Afin de les accompagner dans cet éveil à la nature, Truffaut a créé un petit personnage Truffy qui est leur compagnon et installé dans ces magasins un rayon pour initier les plus jeunes au jardinage. Parmi les différents produits, on retrouve les graines Nova Flore « Maya l’abeille » qui proposent  de semer une vraie prairie pour attirer les abeilles et les coccinelles. Outre le côté ludique du paquet, il y a un lien où l’on retrouve conseils et activités pédagogiques sur le jardin (www.prairie-fleurie.com). Nous les planterons au printemps. 


En partenariat avec Moulin Roty, Truffaut propose aussi de jolis produits autour de la nature. Nous avons ainsi reçu un magnifique nichoir à oiseaux en bois. Cette jolie cabane permet aux oiseaux de se protéger du froid ou des animaux pendant l’hiver. Pour cette année, nous l’avons juste posé sur notre bord de fenêtre mais je compte l’amener à la campagne où les mésanges, moineaux et rouges-gorges pourront y trouver un abri. J’aime beaucoup cette idée de nichoir car c’est à la fois un objet utile et nécessaire pour les oiseaux mais c’est aussi un objet poétique, une petite maison et un refuge. Cela donne un esprit accueillant au jardin.




A la campagne, nous avons laissé notre jardin s’endormir et vivre sa vie sans nous. Nous allons avoir le bonheur de découvrir au Printemps comme les arbres à papillon et le lilas ont poussé, comme la menthe en a encore profité pour étendre son lit mais aussi de voir l’évolution de nos nouveaux plants. Peut-être que certains seront mal en point ; d’autres au contraire nous surprendront par leur luxuriance. 

Ce jardin aura pris son indépendance et pourtant il sera nôtre.

Merci aux magasins Truffaut d’avoir contribué à améliorer notre petit coin de paradis…


1 commentaire:

Les Livres d'Oscar a dit…

Ca fait vraiment rêver...