jeudi 8 janvier 2015

Mercredi 7 janvier 2015

Mercredi 7 janvier 2015, jour particulièrement froid, gris et pluvieux. J’avais prévu de rester avec les enfants, d’aller les chercher à l’école et de passer du temps avec eux…

Mercredi  7 janvier 2015, je suis sur la route avec mon mari direction l’hôpital d’une obscure ville de Seine-et-Marne. Nous sommes tristes car nous savons que nous allons vivre une journée éprouvante.

Mercredi  7 janvier 2015, je rentre dans la chambre dont l’odeur de médicaments  me prend les tripes et je la vois.

Mercredi  7 janvier 2015, j’ai envie de vomir, j’ai envie de pleurer, j’ai envie de la serrer dans mes bras et j’ai envie de soutenir mon mari.

Mercredi 7 janvier 2015, je ne vais pas y arriver, je ne pensais pas que ce serait si dur.

Mercredi 7 janvier 2015, nous rentrons et nous entendons l’actualité avec horreur.

Mercredi 7 janvier 2015, nous regardons BFM en boucle et nous sommes frappés par ce que nous entendons : Cabu, Wolinsky et les autres.

Mercredi 7 janvier 2015, ou cette journée où la mort a décidé de frapper à notre porte et à celle du monde. 

Sentiments mêlés, tristesse universelle…


Quand un évènement triste du quotidien survient le même jour qu'un drame national, la tristesse n'en est que plus grande.

Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants…

C’est ainsi que les histoires qu’on raconte aux enfants se terminent. Après avoir terrassé le dragon/le méchant sorcier ou la méchante reine, les héros des contes sont tranquilles et vivent leur vie future dans la sérénité. C’est toujours ainsi que le monde adulte est présenté aux enfants…

Et souvent, nous n’avons pas envie d’entacher cette jolie fin. 

On ne parle pas de la mort aux enfants à moins d’y être obligé.

On ne parle pas de la tristesse aux enfants à moins d’y être confrontés.

Et tant que rien de grave n’arrive, on leur tait la dure réalité…

Alors quand la mort vient toquer à la porte de leur univers, il devient difficile de continuer à faire comme-ci…

Comment leur dire que leur tante,  la maman de leurs cousins va partir subitement dans quelques heures ou quelques jours …

Comment leur dire que des gens tuent d’autres gens parce qu’ils n’ont pas les mêmes idées…

Comment leur dire qu’alors que tu viens de souhaiter très fort que la nouvelle année soit douce et tendre, celle-ci commence dans l’angoisse ?

Que faire quand le monde devient fou ? Quand concomitamment, la mort vient frapper alors qu’on ne l’attend pas ? 

Leur dire avec des mots simples : les faits rien que les faits.

Mais je n’arrive pas à mettre des mots simples sur des choses qui ne le sont pas…

J’utilise la métaphore et l’ellipse : « aller au ciel » ; des « méchantes personnes » ont tué d’autres personnes mais forcément ils s’interrogent.

Ils vont voir leur papa triste, ils vont voir leur maman préoccupée, ils vont voir leurs cousins se sentant abandonnés, ils vont voir leur pays sous surveillance. 

La mort c’est moche, la mort c’est angoissant, la mort rend triste ceux qui restent , la mort fait gonfler les cœurs et créer une boule au ventre.

La mort c’est pas pour les enfants mais pourtant elle est partout tapie et prête à frapper.

On dit souvent que la mort fait partie de la vie mais ce n’est pas vrai quand elle survient de cette manière.

Jeudi 8 janvier 2015

Je pense à elle…
Je pense à eux…

Et j'ai envie d'aimer mes enfants, mon mari, mes proches encore plus fort.



23 commentaires:

Aggie a dit…

Je me sens également démunie pour expliquer tout ça à mes filles. Pour l'instant je pense qu'elles n'ont pas entendu parler de cet attentat, mais ce midi je mange avec elles et nous allons respecter la minute de silence. Je cherche encore comment leur expliquer.

Quant à ta belle-soeur, les mots me manquent également. Et comment expliquer une telle situation à des enfants sans leur faire perdre leur candeur et leur jolie vision de la vie?

C'est un bien triste début d'année et je pense bien fort à ta famille et à toi.

marionnette a dit…

Comme je comprends, et c'est un long travail d'acceptation, de volonté et de joie de vivre
Mercredi j'étais aussi a l'hopital...
Je t'embrasse fort et je suis la si tu as besoin de parler, il ne faut pas laisser la peur gagner
Gros bisous

karine Jarno a dit…

ton post me touche....j'ai appris la nouvelle hier et je n'ai pas de mots...La tristesse m'a envahie, les souvenirs, les images me me submergent....

Je pense à elle
Je pense à eux
Je pense à vous

Je vous embrasse bien bien fort
Cousine Karine

Dans la peau d'une fille a dit…

Je te souhaite bon courage pour cette épreuve que ta famille va vivre. Plein de bisous

petits canaillous a dit…

Je suis de tout coeur avec toi pour cette épreuve qui touche ta famille !!! Il n'y a rien de pire que de perdre quelqu'un. Autant d'épreuves qui nous montre que la vie est courte, qu'elle ne tient qu'à un fil, que nous sommes pas grand chose sur cette terre, ... et surtout surtout qu'il faut profiter au mieux de chaque instant !!!

bébé change la vie a dit…

Plein de courage à toi et à ta famille. Il n'y a pas d'autre mots.

sophie-mum a dit…

je pense à vous,je pense a eux joli billet tres touchant

coralie CCA a dit…

Des pensées pour votre famille dans ces moments difficiles <3

Anonyme a dit…

je t'envois mes pensées, mon soutien, mon angoisse partagée et un peu d'espoir aussi.

MamanWhatElse a dit…

Oh ma belle si j'avais lu ça avant de te voir tout à l'heure.... Je pense bien fort à toi, tes enfants, ton homme et ta famille. Je t'embrasse bien fort

Madame Moustick a dit…

Je pense bien à vous et je t'embrasse très fort.

dbo a dit…

je pense bien à vous ma belle
courage <3

Thalieaparis a dit…

Je pense à vous et je vous embrasse.

Anonyme a dit…

Très touchant. Nous sommes tous avec toi.


Papito

bbbsmum a dit…

je t'envoie toutes mes pensées et plein de douceur à toi et aux tiens pour affronter tout ça...
la vie est bien cruelle ♥ ♥ ♥
serrez-vous fort les uns et les autres et prenez bien soin des petits cousins ♥ ♥ ♥

Carine a dit…

Beaucoup de courage
Nous pensons fort à vous

Anonyme a dit…

On pense à vous...
Marie, Thomas, Sacha et Nina

Lucky Sophie a dit…

De tout coeur avec vous

une parisienne à vincennes a dit…

Je vous embrasse

Maëline a dit…

Courage Virginie ❤ tendres pensées.

Sylvaine a dit…

Impossible a expliquer a des enfants surtout quand il n est pas l heure de partir . Quand on ne peut pas
Se dire ou dire aux enfants : il a eu une belle et longue vie - elle a eu le temps de faire sa route ... Quand les choses ne se passent pas dans l ordre établi
Je pense a vous

MamaFunky a dit…

Ma petite Virginie, je ne lis ton émouvant billet que ce soir. Je suis sincèrement désolée....
Je vous envoie à ta famille et toi toute ma force et mon courage pour surmonter cette épreuve.

Je t'embrasse bien fort.

Emilie Clairétoile a dit…

Je ne te lis que maintenant et je pense que j'arrive à comprendre ta douleur... Ces 3 jours d'horreur tombe au 3è anniversaire de la mort de mon petit frère décédé brutalement le 9 janvier 2012...
Je vous souhaite de traverser ça le plus sereinement possible, tête contre tête, épaule contre épaule, main dans la main... Je vous embrasse.
Courage...