dimanche 23 septembre 2012

Quand les parents s’en(mêlent) ! (réglements de compte à la sortie de l'école)

Nos chers petits

L’autre soir alors que j’attendais mon fils à la sortie de l’école de 16h30, il est sorti avec le petit B. qui est avec lui depuis la maternelle. Ce dernier s’est alors approché de moi et m’a dit avec beaucoup de spontanéité «  Eh mais en fait D., il est super gentil quand il joue !  Je sais pas pourquoi ma maman elle disait qu’il était méchant ! ».
Je lui ai souri (en même temps qu’un poignard me transperçait le cœur) et je lui ai répondu avec beaucoup de douceur : « Mais bien sûr qu’il est gentil et tu sais quoi tu devrais tout de suite aller le dire à ta maman ». La dite maman (que je croise tous le soirs depuis deux ans) et qui semble aussi détendue que si elle avait un balai dans le c. en permanence, attendait évidemment sa progéniture  à quelques mètres de moi.
J’ai donc pris un malin plaisir à voir le petit B. se précipiter vers elle en lui disant le plus naturellement  du monde que mon fils était son nouveau meilleur ami ! J’ai cru qu’elle allait s’évanouir et je n’ai pas manqué de lui adresser un petit regard explicite. 


l'école de toutes les passions
Ce petit garçon est , tout comme mon fils d’ailleurs, un enfant qui a beaucoup d’énergie . Cependant, à l’inverse de nous, sa mère qui est plutôt cul serré n’accepte pas cette fougue et ce mouvement . Alors que nos enfants étaient ensemble en moyenne section, elle a demandé à la fin de l‘année à la maîtresse que son fils soit avec la maitresse réputée sévère l’année suivante. A l’inverse, je savais que mon fils serait comme un poisson dans l’eau avec une maitresse un peu fun et musicienne. Deux enfants avec des tempéraments proches et deux approches de parents totalement à l’opposé !

Un petit garçon bien taquin qui me fait craquer
Je ne juge pas sa démarche vis-à-vis de son fils (même si c’est à l’opposé de ma conception de l’éducation basée sur la confiance) mais j’ai été hyper choquée par ce qu’elle a dit à son fils !

En tant que parent, nous avons parfois des difficultés à comprendre les amitiés de nos enfants et il peut arriver qu’on émette des doutes. Mon fils qui est un enfant très extraverti et qui n’a pas sa langue dans sa poche est ainsi très ami avec un petit garçon timide et posé. Entre parents, nous nous sommes souvent demandés quelles étaient les raisons de cette amitié et pourtant ça marche ! Nous avons respecté leur amitié même si entre nous les affinités étaient minces…

A l’inverse, nous avons parfois pu critiquer un copain de notre fils devant lui mais plus sur un geste ou une attitude et cela s’est toujours fait franchement. Par exemple, si un de mes enfants a un geste déplacé envers son camarade devant les parents de celui-ci, et que nous nous connaissons bien, je ne serais pas choquée s’ils lui faisaient une remarque car je sais qu’elle sera bienveillante.

Mais parfois, les rivalités ou les non-dits entre adultes  ressurgissent sur les enfants. Un tel travaille mieux à l’école ou une telle est plus jolie…les parents ont beaucoup de mal à accepter la non perfection de leurs chères têtes blondes ! Quand j’étais petite fille, j’avais une super amie qui était très jolie et qui travaillait très bien à l’école mais elle était souvent 2ème … après moi et son père m’a toujours fait sentir qu’il ne le supportais pas.  J’étais une amie qui en plus était très proche de sa mère à elle et ils étaient en conflit. Et bien même à 8 ans, je l’ai ressenti et je ne l’ai jamais oublié ! C’était une petite blessure de ne pas arriver à me faire accepter de lui pour des motifs qui me dépassaient.


Alors qu'on transmet à nos enfants certaines valeurs...

Ainsi comme le dit Marlène Schiappa dans son ouvrage Eloge de l’Enfant roi aux éditions François Bourrin ,citant ainsi Loic Lecanu « (le parent) ne peut pas ouvertement jouer à qui a la plus grosse (voiture) ou mépriser directement les gens qui ne partage pas son code. Alors il s’en prend à leurs enfants… » Entre adultes , on se toise et on se juge en permanence. C’est la même chose avec nos enfants et il y a parfois une surenchère, « à qui fait le plus d’activités, à qui a les plus belles baskets, à qui dessine le mieux… » ! et il n’est pas rare de croiser des parents qui sont très fiers de vous annoncer que leur enfant fait 5 activités par semaine, que se baskets ont couté 150 € ou même que leur enfant a marché à 8 mois (parce que ça commence dès les premiers mois…) juste pour sentir le petit malaise qui s’empare de leur interlocuteur.

De même , ma desperate  housewife sus- mentionnée, qui a plutôt le style BCBG, ne trouve certainement pas mon fils assez à son goût. Mais plutôt que de l’avouer, elle a préféré dire à son enfant que le mien était trop méchant… Elle n’a même pas pris la peine de le connaître un peu. De plus, incapable d’accepter le tempérament « enjoué » de son fils, elle préfère le formater selon le modèle de fils idéal qu’elle s’est fixée. Je ne porte aucun jugement de valeurs dans mes propos , je relate juste des éléments que j’ai constatés.

De plus, je m’interroge sur notre difficulté à accepter que nous ne sommes pas des parents parfaits et surtout que nos enfants ne sont pas faits sur nos idéaux ! Alors plutôt que de l’accepter c’est si facile de déplacer le problème sur l’autre voire d’humilier un petit camarade.


Alors nous les parents, nous sommes certes là pour protéger nos petits y compris des mauvaises influences mais il faut veiller à ne pas dépasser une certaine frontière !  Les enfants sont souvent notre ultime espoir de faire mieux que ce que nous sommes mais il faut dépasser cela. Ce n’est pas toujours facile mais le plus important est de leur transmettre la confiance dans le respect de l’autre.mais quand les parents s'en mêlent, on est loin du royaume des bisounours...



J’essaie de suivre cette ligne de conduite et mon fils (ma fille est trop petite encore) est doté d’une certaine empathie .J’espère qu’il sait se faire sa propre opinion et qu’il laisse les parents à la porte de l’école !

6 commentaires:

Oum a dit…

L'empathie: voilà une qualité que j'essaye également de transmettre à ma fille ! Mais, vu qu'elle est comme maman ultra sensible, je t'assure que c'est un mélange explosif mine de rien :)

Sinon, je suis comme toi, ça m'aurait choqué d'entendre ce genre de propos mais, je salue ta présence d'esprit ! La maman ultrasensible que je suis n'aurait rien dit mais aurait ruminé dans son coin toute la soirée ... #PasBien !

un doux moment a dit…

Je t'avoue que je me suis moi même étonnée d'avoir eu cette présence d'esprit car je suis ultra sensible en principe. mais je l'ai eiu mauvaise et j'ai eu envie de le raconter aussi pour apaiser mon coeur de maman!

Michèle a dit…

Ça me fait peur ce genre d'attitude . mais savoir faire face et continuer à avancer .

estelle a dit…

je pense qu'on ne doit pas intervenir dans les amitiés ou même non amitiés de nos enfants (après faut vraiment qu'il y ai un gros souci avec l'enfant)
c'est à eux de se faire un cercle
on peut pas, sous pretexte, qu'entre parents on s'apprécie pas en faire de même avec nos enfants
depuis l'année dernière, ma fille est e classe avec un hyper turbulent et un jour elle me dit "rhoo je l'aime pas lui alors parce qu'il fait n'importe quoi"
je lui ai dit tu ne peux pas dire ça, il renvoie peut être cette image car chez lui, il a peut être des soucis; et c'est vrai, cette année, elle est allée un peu plus vers lui et m'a dit "tu as raison, il est quand même gentil malgré tout"

Steph a dit…

Avec le début du Môme a l'école, nous allons aussi devoir faire avec ces premiers amis. J'espère que tout se passera bien mais j'avoue que cela m'inquiète un peu.
J'essaierai de me rappeler ton billet si un jour je suis confronté à cela.
Bises

Madame Moustick a dit…

Je te félicite pour ta présence d'esprit. J'hallucine des propos de cette mère.